montresmecaniques


SIHH 2010, Jaeger LeCoultre Duomètre à quantime lunaire

p@trice
p@trice

jaeger - SIHH 2010, Jaeger LeCoultre Duomètre à quantime lunaire Empty SIHH 2010, Jaeger LeCoultre Duomètre à quantime lunaire

Message par p@trice le Lun 01 Fév 2010, 11:13

Le SIHH 2010 nous a reservé une très belle surprise du coté de chez JLC !

Un nouveau Duomètre et ce, 3 ans après avoir inauguré cette nouvelle gamme au sein de sa collection avec le déjà mythique Duomètre chronographe, enchainé magistralement avec l'Hybris Mechanica, voici le Duomètre à quantième lunaire.

JLC conseve le même damètre que le chronographe à savoir 42mm et son épaisseur est de 13,5mm, ce Duomètre est étanche à 50 metres.

Le principe des Duomètre est de proposer deux barillets pour isoler la fonction horaire d'une foction distincte sans pertuber le fonctionnement de la première.

Dans le cas du Duomètre à quantième lunaire équipé du calibre 381 composé de 369 pièces et d'une reserve de marche de 50 heures, JLC propose un affichage dans un cadran dedié de l'heure et des minutes, une seconde centrale et d'une foudroyante au sixième, un affichage dans un autre cadran de la phase et de la l'age de la lune et de la date.

Bien visible à travers le fond saphir du Duomètre à quantième lunaire, de part et d'autre, un barillet et son ressort moteur qui garantit une réserve de marche de 50 heures. Le premier pour les heures, les minutes, les secondes, la seconde foudroyante, le quantième et la phase de lune et le second entièrement dévolu au mécanisme de l’échappement afin d’assurer un approvisionnement constant en énergie.

Comme pour le Duomètre chronographe, les deux barillets sont remontés par l’entremise de la couronne : une rotation imprimée dans le sens horaire arme le barillet de la mesure du temps (l’échappement) alors que le même mouvement effectué dans le sens antihoraire remonte la réserve de marche des différentes fonctions (heures, minutes, secondes, seconde foudroyante, quantième et phase de lune).

Ce Duomètre possède deux aiguilles des secondes, la première centrale, la seconde foudroyante au sixième de seconde à 6 heures. C'est notamment à ce moment ci que l'interêt d'avoir ce second barillet dedié à l'échappement et au balancier prend toute sa dimension.

En tirant la couronne à 3 heures, les deux aiguilles des secondes, l’aiguille au centre et la seconde foudroyante reviennent à zéro alors que le mécanisme de l’échappement continue de fonctionner. Il suffit de repousser la couronne pour remettre en route les deux aiguilles simultanément en les associant avec l’échappement en marche.

Dès qu’elles sont relâchées, les roues des aiguilles s’engrènent simplement avec le mécanisme actif de la mesure du temps et se mettent à tourner sur-le-champ à la cadence de la montre, soit 21'600 alternances par heure.Ainsi, la précision est maximale instantanément car le balancier est resté en fonction. Les stop secondes traditionnels, qui arrêtent le balance, nécessite plusieurs minutes avant d’atteindre leur précision, minutes pendant lesquelles l’écart de marche est de plusieurs minutes par jour.

En dehors de la couronne traditionnelle à 3 heures, le reglage de la date s'opère par un poussoir à 10 heures, comme sur ma Lange 1 Wink , l'age de la lune par un correcteur situé entre 11 heures et 12 heures.

Le cadran est ouvert à 5 heures et à 7 heures, c'était visuellement derangeant lorsque j'ai vu les premieres photos de ce nouveau Duomètre. En main, cele ne l'est plus du tout, cela permet de voir les deux reserves de marche et cerise sur le gateau, ce fameux balancier continuer à osciller lorsqu'on tire la couronne et que les secondes viennent s'immobiliser à zero !

En conclusion, avec ce Duomètre à quantième lunaire, nous n'avons pas affaire à un échappement à force contante mais d'un échappement isolé de l'inertie des indications. Il pemet à mon sens d'ameliorer la precision de cette montre notamment en cas de mise à l'heure, d'utlisation de la foudroyante ou changement de date/phase de lune.

C'est une montre à voir et à essayer, j'étais déjà attiré par la beauté des boitiers Duomètre, je suis desormais convaincu que cette ligne chez JLC est une reussite tant esthètique que technique :japni:

jaeger - SIHH 2010, Jaeger LeCoultre Duomètre à quantime lunaire Img_0016
.
jaeger - SIHH 2010, Jaeger LeCoultre Duomètre à quantime lunaire Img_0017

Or rose : 25500e

Or jaune, serie limitée 300ex : 26500e
thomasm
thomasm

jaeger - SIHH 2010, Jaeger LeCoultre Duomètre à quantime lunaire Empty Re: SIHH 2010, Jaeger LeCoultre Duomètre à quantime lunaire

Message par thomasm le Lun 01 Fév 2010, 20:14

Merci pour cette revue Patrice.

Une montre dont on parlera pendant longtemps, un duo revu et corrigé, j'aime.

Toutefois, comme je le disais sur un post de Malik, je trouve étrange la sensation de la foudroyante et de la seconde centrale qui tourne en alternance.

J'ai un peu eu l'impression de voir un Duo chrono qui n'était pas fini et puis après, je me suis souvenu que c'était deux montres différentes..

Une sacrée collec en tout cas.

(coup de coeur pour le stop seconde de RAZ sur la foudroyante)


Dernière édition par thomasm le Lun 01 Fév 2010, 21:26, édité 1 fois
cisco
cisco

jaeger - SIHH 2010, Jaeger LeCoultre Duomètre à quantime lunaire Empty Re: SIHH 2010, Jaeger LeCoultre Duomètre à quantime lunaire

Message par cisco le Lun 01 Fév 2010, 21:12

Magnifique drunken
Les complications phase de lune et foudroyante sont très sympathiques.
Mais j'ai un peu de mal à "comprendre" cette montre. scratch
Un assemblage de complications assez surprenantes et une ouverture de cadran elle aussi inattendue.

Ca n'en reste pas moins une très belle montre qui doit foutre un coup quand on la passe.
Anonymous
Invité
Invité

jaeger - SIHH 2010, Jaeger LeCoultre Duomètre à quantime lunaire Empty Re: SIHH 2010, Jaeger LeCoultre Duomètre à quantime lunaire

Message par Invité le Mar 02 Fév 2010, 00:03

Un peu comme l'Extrème Lab2, cela à été pour moi une amour en 2 temps...

La revoyant à la boutique JlC, vous savez celle ou l'on savonne, Twisted Evil , à coté du Duomètre Chrono, j'ai réalisé que l'on as affaire à 2 montre bien différente, et que cette pièce à sa légitimité et sa personnalité, les ouvertures dans le cadran, sont pour une fois, vraiment bien intégrés (elle suivent la courbure des sous cadran, ça aide).
Puis le spectacle du balancier coté cadran est toujours sympa.

La montre mise à coté du chrono, semble bien plus chaude, plus onirique, si j'osais une comparaison hasardeuse, elle semble presque féminine à coté d'un chrono plus viril, ou rien ne dépasse.

C'est une vrai réussite, et un vrai dilemne pour l'amateur de Duomètre, lequel acheter?
foversta
foversta

jaeger - SIHH 2010, Jaeger LeCoultre Duomètre à quantime lunaire Empty Re: SIHH 2010, Jaeger LeCoultre Duomètre à quantime lunaire

Message par foversta le Mar 02 Fév 2010, 20:50

pifpaf a écrit:

C'est une vrai réussite, et un vrai dilemne pour l'amateur de Duomètre, lequel acheter?

Le chrono !

I love you

Merci Patrice pour cette excellente présentation.
p@trice
p@trice

jaeger - SIHH 2010, Jaeger LeCoultre Duomètre à quantime lunaire Empty Re: SIHH 2010, Jaeger LeCoultre Duomètre à quantime lunaire

Message par p@trice le Mar 02 Fév 2010, 21:38

foversta a écrit:
pifpaf a écrit:

C'est une vrai réussite, et un vrai dilemne pour l'amateur de Duomètre, lequel acheter?

Le chrono !

Sans hésitation également, le chrono Wink


foversta a écrit:
Merci Patrice pour cette excellente présentation.

<:i
amanico
amanico

jaeger - SIHH 2010, Jaeger LeCoultre Duomètre à quantime lunaire Empty Re: SIHH 2010, Jaeger LeCoultre Duomètre à quantime lunaire

Message par amanico le Mar 02 Fév 2010, 22:38

Le ChronoMètre...Ou le ChronoGraphe???

Les 2 sont tentants, le 1er moins accessible au premier abord, mais une belle bete, et originale, avec ca.

La Phase de Lune se paye le luxe d'etre accessoire, là ou sur bien des montres elle est prinicipale, parceque la Chronométrie est le but premier de ce Duometre à QL.

D'ou la foudroyante, qui est une des concrétisations de l'objectif du QL.

Marrant, original, et toujours aussi classique.

Bref...Excitant.
time2tic
time2tic

jaeger - SIHH 2010, Jaeger LeCoultre Duomètre à quantime lunaire Empty Re: SIHH 2010, Jaeger LeCoultre Duomètre à quantime lunaire

Message par time2tic le Jeu 04 Fév 2010, 06:36

la version or rose possede une lune "rouge". le fond du ciel au lieu d'etre bleu est bordeau. petit detail insignifiant qui donne beaucoup de personalite avec cette version.

rare sont les cadrans ouvert qui attirenet mon attention. cette fois-ci les ouvertures s'integrent bien au cadran, a mon gout.

J'aime le cote ludique de la foudroyante car je suis sur que la plupart des possesseur du duo chronographe laisse tourner le chrono pour le plaisir de voir la foudroyante courir.

j'ai qd meme une preference pour le duo chronographe.

en tout cas, cette ligne tient ses promesses...

Contenu sponsorisé

jaeger - SIHH 2010, Jaeger LeCoultre Duomètre à quantime lunaire Empty Re: SIHH 2010, Jaeger LeCoultre Duomètre à quantime lunaire

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 22 Juil 2019, 12:50