montresmecaniques


Vroum vroum

Partagez

Saniloc

Re: Vroum vroum

Message par Saniloc le Jeu 08 Mar 2012, 09:54

TR3993 a écrit:Superbe auto que cette Gobron 40 hp Surprised
Je trouve aussi et je cherche désespéremment à savoir si cette voiture existe toujours en rêvant de simplement la revoir.
125 km/h en pointe en 1911 (d'après les courriers qui sont dans l'album photo), fallait avoir de sacrés bras (et couilles) pour y monter sur des routes de l'époque...

Je ferais un scan d'autres photos car il y avait 2 voitures dans le même bon de commande, la deuxième était une 28hp qui était pour le frère de mon arrière grand père, mais elle est bien moins impressionnante Wink

Un détail famillial qui m'amuse beaucoup, lorsque mes arrières grands parents se sont mariés, mon arrière grand mère avait exigée que mon arrière grand père arrête les courses automobiles, chose qu'il a promis et ... pas fait jusqu'au jour où mon arrière grand père a eu un accident en course. Dans l'album photo, il y a la coupure du journal qui relatait l'accident, ma grand mère nous a raconté que ça avait sacrément chauffé à la maison affraid

TR3993

Re: Vroum vroum

Message par TR3993 le Jeu 08 Mar 2012, 11:16

Par certains aspects, elle fait penser à une Delaunay-Belleville Shocked

Sinon, j'y vais de ma maigre anecdote... Twisted Evil

Au début des années 90, je rentrais d'Albi où il y avait eu, sur le circuit du Sequestre, une journée style "Age d'Or" drunken

Nous tombons ma copine et moi sur Jacques Potherat et un de ses copains (dont j'ai oublié le nom...), perdus dans la banlieu toulousaine...

Je m'arrête et ils me demandent de leur indiquer le chemin jusqu'à la gare où les attendaient toute la bande des bugattistes... bounce

Quelle joie et quel honneur alors pour moi, de guider le grand Jacques Potherat, l'"Entonnoir Masqué" himself... Embarassed

Nous voilà donc partis sur la route d'Albi en direction de Toulouse... What a Face

Rapidement, Potherat dans son Alvis Spécial et son acolyte dans sa MG (ex Ecurie Menier, si je me souviens bien) doublent ma valeureuse TR3 à tout berzingue et me voilà, obligé de me cramponner au volant pour les suivre, à des vitesses totalement prohibées, voire complètement folles, dans l'agglomération toulousaine pirat

Quel souvenir Exclamation J'ai encore l'odeur de l'huile de ricin qui exhalait de leurs échappements Laughing

Arrivés à la gare... le choc Shocked

Une douzaine de Bugatti (35 et 37) et autres Sandford, Rally, Amilcar ou BNC attendaient rangés anarchiquement sur le quai de la gare routière, prêts à être chargés dans le train Surprised

Je crois qu'il y avait Jean Michel Cérède et tous les fameux copains de Potherat study

J'ai contraint ma copine à attendre le démarrage des Bugatti et leur départ tellement c'était beau... flower

A l'époque, les portables n'existaient pas et je n'ai donc pas fait de photos ou de film Sad

Tout cela n'existe plus que dans ma mémoire... et c'est bien dommage Exclamation

Comme quoi, la technologie, ça a du bon bounce surtout quand on aime les vieilleries tongue









cisco

Re: Vroum vroum

Message par cisco le Jeu 08 Mar 2012, 11:24

Merci Laurent Smile

Noodia a écrit:Sujet magnifique et très complet, super boulot, merci Cisco <:i
Si on parle de sonorité, comme Nicolas je resterai pour ma part éternellement émerveillé et attiré par la sonorité des vintage sportives d'avant guerre.
Les souvenirs de journées passées au vintage Montlhery avec tous les sens en éveil à admirer ces héros modernes cravacher leurs machines à des vitesses ahurissantes restent pour moi la plus belle émotion automobile.
Après pour les sonorités, il faut quand même distinguer les productions à caractère sportif/compétition d'une part, celles-là étaient pleines et entières
On est d'accord sur ce point quand t'entend un 8 en ligne de chez Bugatti ou Alfa c'est sans comparaison possible avec le reste. Comme déjà dit le 8 cylindres 1500cm³ de la Delage 15S8 reste à ce jour ma plus grande émotion, que ce soit à l'arêt ou en la voyant tourner.
Et j'adorerai entendre une Maserati 250F , jusqu'au milieu des années 50, les moteurs de compétition donne des bruits hallucinants. Après on part sur des trés hauts régimes et des hurlements caractérisitques.

Il faudrait qu'un jour je me bouge à Goodwood une année ou une autre.


Noodia a écrit:
et celles des autos de production plus importante de type GT et autres qui pour la plupart d'entre elles dans les années 50/60/70 ne faisaient finalement pas beaucoup de bruit.
Bah par rapport à la compétition évidemment mais par rapport à une voiture de série sans faire beaucoup de bruit la "tonalité" est différente, même au ralenti.

Noodia a écrit:
Je me souviens de la première fois où j'ai entendu un V12 Ferrari "civil" sur une auto des années 60 entièrement d'origine, la sonorité au ralenti était d'une discrétion absolue.
C'est marrant mais même si ca ne pétaradait pas je me rappelait d'un ralenti assez irrégulier, "agressif", métallique qui ne demandait qu'à mnonter dans les tours, c'est plutôt cette image que je garde de Ferrari des années 60. Un son assez typé. Le Lamborghini en comparaison me parait plus "rond". Mais ce sont des souvenirs assez lointains maintenant.


Noodia a écrit:
Les V8 ont une sonorité beaucoup plus présente, même au ralenti avec échappement ayant tous ses silencieux, les grosses cylindrées qui leurs sont souvent associées (sur les moteurs US) et le faible régime nécessaire au ralenti y sont pour quelque chose.
Les gros V8 sont assez typiques, mais les petits sont peut être ceux qui à mes yeux sonnent souvent le mieux.
Au ralenti ca grommèle de facon plus aigue que les gros, et quand ca prend des tours ca part sur des sons à la fois marqué, sans hurler à la mort non plus.
Ca ne monte pas trés haut mais le V8 Daimler 250 qui monte dans les tours c'est assez prenant au niveau des tripes amha.

Noodia a écrit:
Très intéressant en tout cas d'évoquer toutes ces architectures moteurs par leurs sonorités.


J'ai mis autant que j'ai pu les noms des concepteurs car une marque ce sont des hommes et des histoires parfois romanesques derrière.
Il y a des histoires parfois tristes, dont les hasards sont surprenants.
Jano et Ferrari qui perdent leurs fils très jeunes et celà marque l'histoire du V6 Dino. C'est le fils Ferrari qui en parle à Jano alors qu'il était dans ses derniers mois. Il apparait en compétition juste après la mort de Dino Ferrari. Et en série c'est en 1966 , l'année d'avant Vittorio Jano mettait fin à ses jours juste après avoir perdu son fils, tout comme Enzo.

Ettore Bugatti et la disparition de Jean, la firme n'y survivra pas, Busso qui part 3 jours après l'arrêt de la production du V6 Alfa Arese.
W.O Bentley aura créé sa marque et connu à peu près tout, les succès avec ses moteurs auront gagné plusieurs fois Le Mans dans les années 20 (Bentley) et des années très difficiles (ruine, travail chez Rolls Royce)...
Heynes aura passé toute sa vie chez Jaguar avec de beaux succès.
J'aimerais en savoir plus sur Tomala chez Porsche, mais Piech qui a aussi bossé sur le 6 à plat a une histoire assez considérable.
Ed Turner pour le V8 Daimler c'est le créateur DU moteur de la moto anglaise par excellence: le Twin Triumph.
Les histoires entre Bizzarini, Chiti et Ferrari sont assez Rock and Roll.

Des histoires de personnes et de personnalité derrière ces superbes machines.



Nicolas: 1911 plus de 100 à l'heure... affraid , c'est une époque que j'ignore complètement mais 40hp c'est assez hallucinant ! J'ignore tout de cette marque mais je me renseigne et c'est impressionant ce qu'ils ont fait !

TR3993 : Potherat !!!!! Le mec à la grosse Bentley , le nom m'avait échappé.
Enorme ton histoire ! Very Happy


cisco

Re: Vroum vroum

Message par cisco le Sam 31 Mar 2012, 22:06

Un petit retour sur le sujet
Le premier moteur le XK avec sa longue carrière.

Le bloc XK commencera sa carrière à 3.4l et 160 chevaux en 1948 sur une voiture devenu légendaire chez Jaguar la XK120.
Voiture la plus rapide du monde à l'époque, près de 200 km/h, un prix bien ingérieur à d'autres voiture, une carroserie en avance sur son temps.

Voiture qui évoluera en puissance avec la XK140 et XK150.
La suite des coupé XK, ce sera l'icone: la Type E



Moins connues les berlines MK V, VII, VIII, IX en seront aussi équippée
ici une MkVII

Le bloc équippera la petite berline sportive MkII, une berline sportive assez recherchée, c'est assez rare pour une berline.

et sa descendante la Type S
Viendront ensuite les MK X et 420G


La carriére se terminera sur les premiére XJ6 serie 1, 2 et 3.


Le XK aura tout fait chez Jaguar, de la berline au coupé sport, il aura été le coeur de l'ascencion de la marque et de son succès.

lechneric

Re: Vroum vroum

Message par lechneric le Dim 01 Avr 2012, 10:14

Superbe sujet accord

Mais point de 4 pattes Shocked

Pourtant 10000 t/m dans les années 60


cisco

Re: Vroum vroum

Message par cisco le Dim 01 Avr 2012, 11:25

Merci pour la vidéo, Honda est sûrement LE motoriste sportif japonais par excellence. Le 4 cylindres des S600 et S800, plus tard les V tec, le superbe V6 de la NSX. On peut parler aussi du moteur rotatif qui est un sujet sympathique à lui tout seul avec les citroen, les protos mercedes C111, les NSU et bien sûr les Mazda


Pas d'avant guerre non plus, pas d'américaine, pas de compétition (même si j'en ai mis quelques une)... le sujet est tellement vaste.
4 cylindres par ou commencer? les Francais ont fait de jolie choses avec Gordini notamment, les Renault Alpine, les Italien avec Abarth, ASA, Osca, Fiat et bien sûr Alfa, et plein d'autres, les anglais (climax, Ford...), les allemands avec Béhème le quatre à plat VW , les japonais avec Honda etc... On peut parler d'aures moteurs comme les deux temps Saab, le bicylindre Panhard, Les V8 américains sont un sujet à eux tout seul, les premiers "OHV" (Oldsmobile Rocket, Cadillac), les hemisphériques, les gros "big block", les Corvette, des muscle cars, des Chrylster 300...

Du coup je me concentre sur les plus de 4 cylindres après guerre mais on peut parler de plein plein de moteurs. Smile


Dernière édition par cisco le Lun 02 Avr 2012, 09:07, édité 2 fois

TR3993

Re: Vroum vroum

Message par TR3993 le Dim 01 Avr 2012, 11:26

Merci Cisco pour ce récapitulatif cheers

Il le méritait... Very Happy

... 38 années de bons et loyaux services pour ce moteur conçu à Coventry, sous les bombardements allemands pirat


cisco

Re: Vroum vroum

Message par cisco le Dim 01 Avr 2012, 12:25

En fait il termine même sa carriére plus tard, si on exclut Panther et les petits constructeur anglais, la grosse limousime Daimler (donc lié à Jaguar), la DS420 à la production confidentielle a finit sa production en... 1992 !

cisco

Re: Vroum vroum

Message par cisco le Mar 03 Avr 2012, 14:36

Le 6 cylindres Aston Martin
Grosso modo toutes les Aston Martin célèbres ont le 6 cylindres en ligne de W.O.Bentley/T.Marek

La série des DB2 ( DB2/4, DB2/4 mk II, DB2/4 mk II , DB mk III)
une des premières DB2


La DB4 et ses dérivés extraordinaires vantage GT /Zagato / l'unique Bertone Jet


La fameuse DB5 (voiture de James Bond par excellence)


La DB6 semblable à la DB5 de loin mais plus haute, plus lourde


et enfin la DBS, celle de Lord Brett Sinclair Very Happy qui cloture l'ére du cylindres et ouvrira la porte au V8


Une voiture un peu à part avec ce moteur sera la rare Lagonda Rapide, une berline très recherchée.


Tout comme le bloc XK de Jaguar au Mans, le 6 cylindres Aston aura de jolis succès en compétition notamment en Angleterre avec la DB3.

chris 08

Re: Vroum vroum

Message par chris 08 le Mar 03 Avr 2012, 21:11

pour moi le 4 cylindre qui a berçé mon enfance et qui me fait toujours rêver avec cette magnifique vidéo!!!

http://www.youtube.com/watch?v=TKgeCQGu_ug

après moi j'ai une préférence pour l'époque des groupe B avec le bruit du 5 cylindres de l'audi s1 par exemple :

http://www.youtube.com/watch?v=dUAyjGnsbUw

la lancia deta s4 avec sa technologie compresseur + turbo, la mythique 205t16, la r5 turbo 2, la ford rs200 etc etc

http://www.youtube.com/watch?v=_y0_CQo7PXo&feature=related

après c'est sur c'est un peu plus récent.

cisco

Re: Vroum vroum

Message par cisco le Mer 04 Avr 2012, 19:25

Autre époque, modèle qui ont acquis une légende là aussi.

La vidéo de Vatanen est une des plus belles sur le rallye et le sport automobile , je ne m'en lasse pas Smile

HS Je viens de faire un musée juste à côté de chez moi: le musée EFA
QUE des voitures allemandes, ca le rend plus qu'intéressant rien que pour celà.

cisco

Re: Vroum vroum

Message par cisco le Sam 07 Avr 2012, 23:31

Le 5 béhème à la longue carriére ca ocmmence sur les E3 et les jolis coupés E9



et avec les suivantes E23, E24 (premiéres séries 7 et 6) et E28 (série 5)



et puis sur les séries 5 et 7 suivantes

lechneric

Re: Vroum vroum

Message par lechneric le Dim 08 Avr 2012, 09:54

J'ai perdu 3 cylindres, 100 ch, 1 mètre et 600 kg clown

chris 08

Re: Vroum vroum

Message par chris 08 le Dim 08 Avr 2012, 11:03

Le modèle qui me fait envie chez bmw et je pourrai craquer dans quelques temps c'est la m3 e30.


h trois

Re: Vroum vroum

Message par h trois le Dim 08 Avr 2012, 11:42

les BM modernes ne me font vraiment pas durcir les tétons.

Par contre une 3.0cs, hummmmm slurp, ou plus simplement une E12 "mesrine", ça c'est de la caisse.

p@trice

Re: Vroum vroum

Message par p@trice le Dim 08 Avr 2012, 12:28

Une dream car, la Calder ...




_________________
XII

Invité
Invité

Re: Vroum vroum

Message par Invité le Dim 08 Avr 2012, 13:17

Une autre dream car drunken ...





... croisée au Castellet lors d'une journée mémorable passée en excellente compagnie Wink

h trois

Re: Vroum vroum

Message par h trois le Dim 08 Avr 2012, 13:23

p@trice a écrit:Une dream car, la Calder ...






Bien que j'aime la 3.0 CS, comme écrit plus haut, les batmobiles, ainsi qu'elles étaient surnommées en leur temps, ne m'ont jamais excité (les 3.0 CSL). J'ai toujours eu du mal, même petit garçon, avec les ailerons et autres spoilers.
(pour ça que j'ai toujours préféré le 911 "normales" aux turbo et turbo look)

Bon, là c'est un peu différent puisque c'est la 1ere Art Car de Poulain.
(ma préférée dans la série restant celle par Franck Stella)

cisco

Re: Vroum vroum

Message par cisco le Dim 08 Avr 2012, 13:44

Sympa les petites smart coupe, d'ailleurs en allant visiter un musée de bagnoles allemandes (exclusivement) je me suis retrouvé épaté non pas par les 540K mais par toutes les micro voitures de l'aprés guerre quand le carburant était rare, les constructuers d'avions notamment se sont mis à faire des micromerveilles: Messerschmitt Kr200 (quel charme incroyable celle lá), BMW Isetta, Heinkel (une merveille), Fulda et d'autres méconnues. En France il y eu la Vespa 400, en Angleterre les Bond, plus tard la microscopique Peel, etc etc


Sinon il est quand même difficile de mélanger série et compétition surtout dans l'après guerre srtout aprés les années 50. Comme H3 je trouve la Cs simple superbes, la poupe est merveilleuse.

cisco

Re: Vroum vroum

Message par cisco le Jeu 12 Juil 2012, 14:05

Je remonte le sujet avec de l'avant guerre, un moteur qui marque tellement on le retrouve dans des voitures diverses avec des succès en compétition assez exceptionnels.


Un autre moteur épatant par sa longévité et ses succès, il a commencé sous le nom de BMW, puis il a continué sous le nom de Bristol.
Il a équippé, BMW, Bristol, AC, Frazer Nash, et d'autres

Nom de code M78 au début , il commence sa carrière dans la BMW 3/19 .
Il sera modifié pour la 328 sous le nom de M328 pour tirer 80cv, c'est cette version qui continuera son développement avec Bristol.
Un à came en tête à l'admission (les double arbre sont rarissimes avant guerre) mais un double àl'èchappement si j'ai bien compris , chambre hémisphérique, "cross flow", beaucoup de choses à la pointe de l'époque.

Autour de 80 dans la cv (M328 50 dans le M78) à ses débuts (en 1936 pour une "petite voiture" c'esr beaucoup), 5ème au final et vainqueur de sa classe au Mans en 1939 , plus de 150 dans la Bristol 450 de course avec d'excellents résultats en 54 et des victoires de classe en 1955 au Mans. (pas mal 20 ans après sa conception)


un M328


Invité
Invité

Re: Vroum vroum

Message par Invité le Ven 13 Juil 2012, 12:05

Moi, j'suis pas trop Bi-M.

Enfin si, juste une.



La 507, c'est une sacrée ligne !

J'ai eu plaisir à revoir cette belle auto dans Fantomas hier soir What a Face

cisco

Re: Vroum vroum

Message par cisco le Jeu 27 Sep 2012, 18:57

Un petit rajout de 4 cylindres double arbre à came en tête.
Deux italiens

Le Double Arbre Alfa c'est ce qui a fait d'Alfa le constructeur de sportive "populaire".
Alfa fait sa mutation dans les années 50, c'est un constructeur sportif de grand prestige, l'équivalent de Bugatti, des voitures extrêmement couteuses produite à la main.
Mais le climat d'Après Guerre n'est pas très propice à toutes ces voitures, (les francais tomberont les uns aprés les autres). La 6C 2500 est la dernière Alfa Romeo de prestige comme il se faisait avant guerre.
La transition va se faire par la 1900 déclinée en Berline et en coupé ou les carossiers italiens s'en donneront à coeur joie pour créer des carosserie toute plus belle les une que les autres. Plus de 6 cylindres mais un 4 cylindres double arbre. La voiture reste encore couteuse mais c'est le début de la vraie industrialisation Alfa. Cette technologie est encore très peu répandue et peu de voiture peuvent se targuer d'une telle puissance en ce temps là.

Et puis une voiture va achever avec réussite la transition ce sera la giulietta. Une voiture de taille moyenne, un nouveau moteur de 1300 cm³ là encore double arbre à came en tête, une première à ce niveau de gamme il me semble. Plus de carroserie spéciale à l'unité comme, même si la SS et la Zagato seront à part.
Grosso modo c'est comme si Ferrari produisait une Mégane RS avec un moteur très avancé.
Le succès ne se fera pas attendre, surtout que la ligne est particulièrement réussie, la berline comme le coupé signé par le jeune Bertone et un cabriolet signé Pininfarinal.
une merveille qui donnera une longue descendance avec 1600, le 1750 , le 2000 qu'on retrouvera dans les "coupés Bertone" d'Alfa et le Spider deux très grands succès d'Alfa.


credit: Fantasy junction
La sonorité n'est pas en reste.



Un autre 4cylindres italien beaucoup plus confidentiel c'est le 4 cylindres couble arbre concu par OSCA, utilisé dans différent véhicule il prendra place dans les cabriolets 1500s et 1600s dans les années 60.
OSCA c'est une petite entreprise tenue par les frères Maserati. Ils ont vendus leur firme mais ils continuent ce qu'ils ont toujours fait: de la compétition et des voitures très sportives, moins luxueuses que les Maserati. Ils concevront pour Fiat ce superbe 4 cylindre histoire de concurrencer Alfa Romeo. Les carroseries seront de très élégants cabriolet (parfois coupé) par Pininfarina.

Je le trouve beau ce moteur drunken

la sonorité est souvent moins impressionante que l'Alfa, le moteur ici dans une OSCA 1600 GT

caput

De l'ombre a la lumière

Message par caput le Dim 07 Oct 2012, 17:55

De l'ombre a la lumière
















Astro

Re: Vroum vroum

Message par Astro le Dim 07 Oct 2012, 18:49

caput a écrit:
Aïe aïe aïe! ils sont terribles ces chronos Yema bounce.

caput a écrit:
La Lotus est pas moche non plus clown.

caput

Re: Vroum vroum

Message par caput le Dim 07 Oct 2012, 19:46


cisco

Re: Vroum vroum

Message par cisco le Dim 07 Oct 2012, 20:08

Superbe caput , la Lotus, comme la Yema d'ailleurs.

Contenu sponsorisé

Re: Vroum vroum

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:27


    La date/heure actuelle est Mer 07 Déc 2016, 11:27