montresmecaniques


Vente aux enchères Phillips (Start - Stop - Reset) ou 88 Epic Steel Chronographs

Partagez

8ball

Vente aux enchères Phillips (Start - Stop - Reset) ou 88 Epic Steel Chronographs

Message par 8ball le Dim 03 Avr 2016, 23:03

Lorsque Phillips et Aurel Bacs avaient annoncé une vente dédiée aux chonographes acier "épiques" pour ce printemps 2016, certains - dont je faisais partie - espéraient une sélection exceptionnelle.

Le catalogue est paru il y a quelques jours. Et il est donc temps de commencer à explorer cette sélection.

A force de faire l'évènement, Aurel Bacs a-t-il été à la hauteur des attentes qu'il peut désormais susciter ?

Commençons par un survol général des 88 chronos proposés.





Et voici le lien qui permet de consulter plus précisément chaque lot.

http://www.phillipswatches.com/ecatalog-start-stop-reset-88-epic-stainless-steel-chronographs/

8ball

Re: Vente aux enchères Phillips (Start - Stop - Reset) ou 88 Epic Steel Chronographs

Message par 8ball le Lun 04 Avr 2016, 00:41

1er constat, non sur la sélection, mais sur le catalogue : quel dommage ne ne pas avoir plus de photos sur les montres !
La mise en page est similaire aux ouvrages de Goldberger, photo pleine page à droite, texte et photos des détails à gauche.
En revanche, les photos de détails, au nombre de 3 (sauf pour les lots estimés les plus chers), n'ont pas l'approche clinique qui aurait permis de faire de ce catalogue un ouvrage de référence. Par exemple, je regrette que ces photos ne présentent pas de manière systématique l'intérieur et l'extérieur du fond de boite, où alors coupé, ou partiellement recouvert.

2ème constat, la sélection des 88 montres (quel intérêt de ce nombre ? au delà de la symbolique chère aux asiatiques) présente de nombreuses  pépites et des chronos rarissimes, mais aussi quelques modèles plus communs (Heuer Autavia Viceroy, Zenith EP A3818) ou à mes yeux redondants (4 dayto PN). Cette hétérogénéité aurait pu se justifier si la construction du catalogue avait suivi un fil logique.

Mais - et c'est le point que je regrette le plus - cette sélection souffre surtout d'un manque de lisibilité et d'organisation.

Les grands chapitres sont ainsi :

- Keeping it dry - consacré aux chronos étanches, mais sans remise en perspective historique. Et avec quelques modèles tardifs, certes étanches, mais comme la production usuelle de l'époque.

- Les doubles signatures - une caractéristique qui peut évidemment concerner les chronographes acier, mais de là à en constituer une catégorie à part  scratch  Tiffany, Hermes, Cairelli, Freccero, etc.

- Flying high - consacré aux chronographes acier ayant servi dans l'aviation ou associée à la conquête de l'espace

- Icons of Time - consacré à ... je ne vois pas bien. Les chronos "iconiques" (sic), qui apporteraient un surplus d'émotion ou qui seraient devenus des références de design.     Au final, c'est un peu la catégorie du mariage de la carpe et du lapin...

- Caring is ... Sharing. C'est l'entracte publicitaire, avec un chrono Hublot Unico unique dont la vente bénéficiera à une association caritative et qui permet surtout à Hublot de placer une de ses montres modernes dans un catalogue de référence. Bravo Biver !

- Red is the spice of life. Il s'agit de la catégorie des chronos acier qui ont ... une touche de rouge !   carton_rouge S'il n'y avait pas quelques merveilles dans la sélection, je sortirais mon carton (rouge) pour le critère de catégorisation.

- Gentlemen ... Start your Engines! Consacré à l'univers automobile. Une catégorie classique.

- Issued by the Government consacrés aux chronos militaires. Un autre classique. Rien à dire.

- Simplicity is the ultimate form of sophistication. Cette catégorie regrouperait les chronos purs d'élégance, de finesse et de simplicité. En pratique, une autre catégorie fourre-tout.

- Can you see it? Can you hear it? Pour avant-dernière catégorie, un regroupement qui m'a étonné, celui des chronographes acier à échelles télémétriques. Pourquoi étonné ? Car, avant d'arriver à cette catégorie, on en a déjà croisé 9 chronos à échelles télémétriques...
Avant de conclure, dans la même logique par :

- How fast is your pulse racing?, consacré aux chronos à échelles pulsométriques.

Maintenant que cette introduction est faite, et mes réserves émises, intéressons nous à quelques modèles exceptionnels qui sont proposés.

BEABA

Re: Vente aux enchères Phillips (Start - Stop - Reset) ou 88 Epic Steel Chronographs

Message par BEABA le Lun 04 Avr 2016, 08:48

Merci pour le lien, une bien belle sélection, pas facile de faire un choix, je suis curieux de voir comment vont se comporter les marques plus discrètes comme Eterna, Record, Geneva,Grana ainsi que les petits diamètres (35 et moins). Beaucoup d'UG , cette marque va-t-elle enfoncer le clou japonais

djayrom

Re: Vente aux enchères Phillips (Start - Stop - Reset) ou 88 Epic Steel Chronographs

Message par djayrom le Lun 04 Avr 2016, 09:55

8ball un grand merci à toi tout d'abord pour ce sujet.

J'ai moi même regarder avec la plus grande attention le catalogue de la vente et il est à noter que  l'appli "smartphone" Phillips permet également de pouvoir se faire plaisir en toute discrétion au bureau ou dans le métro.

Je ne vais pas épiloguer sur les différentes catégories que tu as parfaitement commentées non sans une pointe d'humour et de moquerie que je revendique également Very Happy Very Happy Very Happy  

Au delà des chronos totalement intouchables pour beaucoup avec des estimation supérieur à 50 ou 100K, comme BEABA je m'interroge effectivement sur les prix que vont faire les marques moins connues.
Le marché des dealers et mêmes des particuliers ont déjà validés des prix importants pour certaines marques comme CYMA ou ETERNA, cette vente va donc être à "maitre étalon" pour beaucoup.

A titre plus personnel je serais curieux de voir le prix d'adjudication d'une UG "space compax" et d'un "BIG EYE" ou encore d'une Autavia Heuer RINDT ou VICEROY.

Une vente qui va assoir définitivement le prix des chronographes et être la nouvelle base de référence pour certains modèles à mon avis.....il est peut être temps d'acheter rapidement avant que tout flambe mais il est sans doute déjà trop tard...  

FGB
Admin

Re: Vente aux enchères Phillips (Start - Stop - Reset) ou 88 Epic Steel Chronographs

Message par FGB le Lun 04 Avr 2016, 11:18

Si seulement ça pouvait au contraire dégonfler la bulle...

Basketball

cisco

Re: Vente aux enchères Phillips (Start - Stop - Reset) ou 88 Epic Steel Chronographs

Message par cisco le Lun 04 Avr 2016, 11:21

Merci 8ball.

-Une fois de plus, ca a l'air très beau vu de loin...
Néanmoins l'absence de photos de caseback sur un lot en particulier me pose question surtout ayant une petite idée de qui fournit ladite pièce. Je n'entrerai pas dans le détail ici, pardon pour le mystère mais Laurent et Z' me comprendront.

-Autre point problématique: La Breitling Navitimer "de 1955" avec les grosses perles vendue en 1960... estimée entre 10k et 20k ... la bonne blague... clown
En effet le numéro de caseback indique 1955. Sauf que la lunette à grosse perle indique 1960, bref la configuration n'est pas bonne.
Il y a aussi des Navitimer de "1953" qui sont en fait assemblée en 1960.

Ils précisent dans leur texte que les premières avait le "B stylisé" , en effet... logo en or appliqué et non peint comme ici et surtout sans le logo AOPA ... et en Valjoux 72 et avec les petites perles. Rarissime configuration de 54 ou 55 ...
mais certainement pas la configuration présentée ici tout à fait banale de la fin des années 50, début 60. Cette montre vaudrait 5000€ tout au plus et encore avec la bonne lunette.
La Navitimer est documentée, tout n'est pas connu dans les détails surtout les débuts mais quand les informations sont aussi facilement disponibles il n'est pas compliqué de vérifier les faits. Lamentable quand on se prétend référence avec une telle estimation.

Les autres lots, je ne sais pas, ca a l'air très beau mais j'encourage tout le monde à "faire son travail" de documentation avant de se lancer.

cedric38

Re: Vente aux enchères Phillips (Start - Stop - Reset) ou 88 Epic Steel Chronographs

Message par cedric38 le Lun 04 Avr 2016, 20:49

Merci pour le post 8ball, je vais creuser cela ce soir...et merci au maître des platines clown je vais télécharger de ce pas l'appli smarrrtphone cyclops

Z'

Re: Vente aux enchères Phillips (Start - Stop - Reset) ou 88 Epic Steel Chronographs

Message par Z' le Mar 05 Avr 2016, 01:47

Merci 8ball. Je partage ton opinion sur le manque de rugueur et de profondeur de la publication.
A propos de la sélection, on présente bien entendu les montres qui sont à vendre et qui se vendent... Donc encore beaucoup trop de Rolex, à mon goût, une marque certes importante, mais pas tant historiquememt en matière de chronographes. À propos des Daytonas, PN et autres, qui semblent une fois de plus se multiplier, il serait sage de revoir le qualificatif " extrêmement rare". Sans doute trop d'Omegas au détriment de Lemania (a real shame) et dans une moindre mesure de Tissot. Pas de VC, ni d'AP, ni de GP, ni d'Excelsior Park, qu'une seule Minerva... Quelques UG, dont un de ces sublimes extra plats extra larges que l'on ne voit que trop peu souvent, mais aussi l'une ou l'autre "croûte", une opinion qui n'engage bien entendu que moi, ainsi qu'un spécimen que j'ai eu dans les mains et dont je ne pense pas que du bien. J'avais émis dans le passé une opinion semblable fort négative à propos d'une autre montre d'une autre marque présentée dans une autre vente de Phillips. Une montre que j'avais aussi eu l'occasion d'examiner et de faire examiner "inside out" par un véritable expert... Cela n'avait pas empêché un acheteur de s'en porter acquéreur pour un prix record. Une fois de plus caveat emptor.
Certains choix de montres que je qualifierais de mineures. Une fois de plus mon humble opinion, mais j'imagine que cela rend la vente plus "sympatique".
Ne crachons toutefois pas trop dans la soupe. Des PP sublimes et vraiment "extrêmement rares", et de fort belles et rares montres, dont plusieures de mes marques et modèles préférés.
Z'

knvbparis

Re: Vente aux enchères Phillips (Start - Stop - Reset) ou 88 Epic Steel Chronographs

Message par knvbparis le Mar 05 Avr 2016, 10:01

petite déception que le zenith el primero soit un 3818 et pas un a386 ou a384 plus légitime et prestigieux

cisco

Re: Vente aux enchères Phillips (Start - Stop - Reset) ou 88 Epic Steel Chronographs

Message par cisco le Mar 05 Avr 2016, 10:39

lot 75 , la Patek 1579 en acier, un des plus beaux chronos jamais fait, très à mon Gout .... mais note du catalogue réemboité dans les années 80... ???

FGB
Admin

Re: Vente aux enchères Phillips (Start - Stop - Reset) ou 88 Epic Steel Chronographs

Message par FGB le Mar 05 Avr 2016, 10:49

cisco a écrit:lot 75 , la Patek 1579 en acier, un des plus beaux chronos jamais fait, très à mon Gout .... mais note du catalogue réemboité dans les années 80... ???

C'est le lot sur lequel j'ai mis une croix...
C'est beau de rêver

Charmé

Mais pas compris non plus l'histoire du boitier.
PP ne fait jamais ça ?? scratch

cedric38

Re: Vente aux enchères Phillips (Start - Stop - Reset) ou 88 Epic Steel Chronographs

Message par cedric38 le Mar 05 Avr 2016, 11:02

C'est moi ou les estimations de nombreuses pièces sont "stratosphériques"??? study study

Noodia
Admin

Re: Vente aux enchères Phillips (Start - Stop - Reset) ou 88 Epic Steel Chronographs

Message par Noodia le Mer 06 Avr 2016, 20:11

Il y aurait en effet beaucoup à dire et peut-être de quoi alimenter de nombreux débats de natures diverses.
J'ai parcouru ce catalogue une dizaine de fois, je me suis arrêté à plusieurs reprises sur certaines pièces, non, je n'ai finalement qu'un mot qui me vient à l'esprit : émerveillement.

Émerveillement puisqu'à ce jour, je n'ai jamais vu une telle concentration de chronographes vintage aussi exceptionnelle.

Émerveillement car la mise en valeur des montres est à mon yeux splendide et bien au-delà de tout ce que j'ai pu voir jusqu'alors. Le photographe y est surement pour beaucoup, certains le suivent peut-être aussi sur IG. Les photos sont simples, la couleur de fond parfaite, la post édition aussi, ni trop, ni trop peu pour un ouvrage à caractère strictement commercial. Certains ouvrages à caractère didactiques pourraient en prendre de la graine.

Et quand aux montres, clairement la plus belle sélection de 33.3 jamais vue, je ne parle pas du rarissime et passionnant Zenith Sextant, de la légendaire Air Command, du sublimissime Zerograph, du très rare Film Compax, j'en passe tant la sélection est riche et concentrée, celle-ci a même réussie à me faire rêver sur une Breguet alors que je n'y ai jamais porté le moindre intérêt (à tort sans doute).

Alors quand je vois tout cela, que je n'ai jamais vu auparavant j'ai presque envie de dire merci et surtout rien d'autre.

Pourquoi ? Pour tout ce que je vous ai dit avant mais aussi parce que les ventes aux enchères - sauf à titre tout à fait exceptionnel - je ne suis ni ne serai client. Ces grandes ventes ne sont pas faites pour moi et, j'en suis sur, pas plus pour la majorité d'entre vous.
Nous sommes des collectionneurs, nous aimons la chasse, la découverte, l'apprentissage, la fébrilité de la pièce dénichée, la "bagarre" éventuelle pour la rentrer et que dire du l'ouverture du paquet contenant la belle tant convoitée de manière caractérielle ? Tout cela pour moi n'a pas de prix, je laisse ces grandes ventes à leurs cibles privilégiées, des clients fortunés qui n'ont souvent que peu de temps et doivent prendre des raccourcis à coup de gros virement en Francs Suisses, je ne parle pas des autres qui achètent des montres comme des pots de confiture pour les mettre au coffre dans l'espoir de les ressortir dans 10 ans fort d'une substantielle plus-value.

Alors je me conforte dans mon rôle de spectateur passionné et je me régale juste avec le cœur, je m'émerveille, je rêve devant certaines pièces (assez nombreuses en fait) que je n'aurai jamais, mais le rêve est aussi un beau moteur de la passion.

Une petite remarque amicale pour 8BAll et KNVBParis, le Zenith A3818 est certainement devenu LA référence des EP aciers, il fait la couverture du livre de Manfred Rössler consacrée à la manufacture (l'ouvrage n'est pas terrible mais quand même) et c'est surement aujourd'hui la référence la plus convoitée, sa légitimité et son prestige sont incontestables.

Z'

Re: Vente aux enchères Phillips (Start - Stop - Reset) ou 88 Epic Steel Chronographs

Message par Z' le Mer 06 Avr 2016, 21:58

Cher Noodia,
Tu as 100 fois raison et je revois volontiers ma copie. Je reste comme toi rêveur devant tant de beauté.
Le chronographe vintage, voilà LE sujet qui nous passionne, pas seulement nous deux mais plusieurs autres lecteurs passionnés de MM depuis de nombreuses années. Et, à défaut d'être exhaustif, mais comment pouvoir l'être avec seulement 88 pièces et hélas autant de Daytonas, ok, j'arrête de critiquer, il s'agit là d'une merveilleuse vitrine sur notre passion. Les photos superbes y sont en effet pour beaucoup.
Je reste impressionné par la capacité qu'a Phillips à faire l'événement. A n'en pas douter, la qualité de la présentation, surtout photographique, le fait de présenter relativement peu de pièces et sur au moins deux pages, feront que les pièces présentées seront des références incontournables pour tout collectionneurs de chronographes vintage. Cela incitera à n'en pas douter plus d'un à délier bourse.

Enfin, je ne sais pas... j'ai presque l'impression que quelqu'un vient de me couper l'herbe sous le pied. Je continue à penser qu'en manière de publication il y avait entre certains d'entre nous matière à de fort beaux projets.

bàt
Z'

8ball

Re: Vente aux enchères Phillips (Start - Stop - Reset) ou 88 Epic Steel Chronographs

Message par 8ball le Mer 06 Avr 2016, 22:16

Si je devais me risquer à une image, ce serait celle d'un diner dans un restaurant 3 étoiles, après une longue attente. Menu dégustation et accord mets-vins.

Oui, il y a des plats somptueux, délicieux, qui respectent le produit, de qualité. Une grande maitrise dans la cuisson, des ingrédients rares, des touches d'originalité avec un respect des traditions ... mais il y a aussi cet assaisonnement trop aillé qui a gâché un des plats, ce vin un peu bouchonné et cette faute de service, qui trahit un manque de sincérité.

Alors, j'aimerais aussi ne garder que le bon et m'enthousiasmer ... mais c'est difficile.

8ball

Re: Vente aux enchères Phillips (Start - Stop - Reset) ou 88 Epic Steel Chronographs

Message par 8ball le Mer 06 Avr 2016, 22:28

Et puisqu'il faut commencer par une montre, prenons la 1ère de la sélection. Parce que c'est la n°1, parce qu'elle est signée d'une marque que je connais un peu, Jaeger-Lecoultre. Ce chrono va donner le ton, mais de manière subtile et modeste. Ouvrir l'appétit.

Le chrono Vogue / Shark produit à la fin des années 60 par JLC.


Une des spécificités de ce chrono (finalement peu représentatif de Jaeger-Lecoultre) était la possibilité de choisir sa lunette. 3 modèles étaient proposés : Minute, 24h et WorldTime.

Une version comme celle ci-dessous, avec boite originale, papiers et surtout son jeu complet de lunettes, aurait eu plus d'intérêt, de mon point de vue...


8ball

Re: Vente aux enchères Phillips (Start - Stop - Reset) ou 88 Epic Steel Chronographs

Message par 8ball le Mer 06 Avr 2016, 22:51

Passons au 2nd, un beau chrono étanche Eterna. J'aime beaucoup le cadran et la taille (36 mm).


Dommage que le fond de boite soit gravé R. Bertil A. Dahlberg 1940 !

Il y a des gravures qui font rêver, car elles apportent un supplément d'histoire à la montre et un univers particulier. D'autres sont là pour rappeler que jamais vous ne posséderez complètement une montre, vous en serez juste le gardien, au service d'une génération passée...

Z'

Re: Vente aux enchères Phillips (Start - Stop - Reset) ou 88 Epic Steel Chronographs

Message par Z' le Mer 06 Avr 2016, 22:55

Merci 8ball, fort intéressant. Very Happy japonais
Je crois que nous sommes tous d'accord pour dire qu'il ne s'agit pas d'un des lots les plus intéressants/ importants.

Je suis. L'un des lots possède un fond de boîte sans perlage. Celui-ci a simplement été effacé (il est à peine perceptible) sans doute pour cacher une signature autre que celle de la montre. Il y figure une bien piètre copie du logo de la marque, réalisée bien maladroitement au pantographe…
J'ai des photos mais je ne les posterai pas ici. Pour beaucoup ce détail ne sera sans doute pas important.
Au risque de me répéter, à quand des catalogues de vente qui montrent ce que tout collectionneur est en droit d'attendre de son vendeur, c'est à dire un jeu de photos complet qui montre la montres sous tous ses angles, mêmes les plus cachés?

Z'

8ball

Re: Vente aux enchères Phillips (Start - Stop - Reset) ou 88 Epic Steel Chronographs

Message par 8ball le Jeu 07 Avr 2016, 00:05

Je suis tout à fait d'accord avec toi, Z' ! Surtout à ce niveau d'estimation, surtout dans une maison de vente qui prétend devenir la référence.

Tu fais allusion à un des chronos de cette vente dont le fond de boite sans perlage présente une mauvaise copie du logo de la marque. C'est un des points d'attention de ces chronos des années 40, dont la fabrication des boites, très technique, était sous-traitée, ce qui explique l'utilisation par différentes maisons d'un même modèle de boitier. J'ai une petite idée du lot problématique en question, mais il est encore loin dans le catalogue...

Revenons au 3ème chrono, Ulysse Nardin.

Très joli de loin. Un bel exemple de chrono étanche comme on les aime généralement.

Mais j'éprouve une petite gêne quand je lis que seuls le cadran et le mouvement sont indiqués comme signés.


Pourtant, les chronos UN avaient généralement la boite signée. Avec un joli poinçon aux armoiries de la maison horlogère du locle frappé sur le fond de boite.

Même les modèles avec boite étanche ? Il faut le croire : le modèle ci-dessous, aussi avec un cadran noir et vendu par Christies en 2010 (numéro de mouvement  / boite proche : 121'534, 604'952 ) était bien "case, dial and movement signed". A l'époque, l'expert chez Christies s'appelait Aurel Bacs.


8ball

Re: Vente aux enchères Phillips (Start - Stop - Reset) ou 88 Epic Steel Chronographs

Message par 8ball le Jeu 07 Avr 2016, 00:33

Mais il se fait tard, et je n'ai pas envie de faire de mauvais rêves. Alors attardons nous sur les 4ème et 5ème lots :

n°4 : Chrono Breitling SuperOcean. La condition n'est pas exceptionnelle, mais je ne veux pas bouder mon plaisir. Ce modèle si particulier avec la lunette concave, son cadran panda inversé et des index triangulaires élancés, m'a toujours attiré.


Estimation entre 15K et 30K CHF


n° 5 : Movado chrono non-magnetic. J'aime beaucoup la forme de la boite. Surtout qu'on la voit rarement, les chronos étanches movado ayant souvent été emboités dans une version de boite à anses droites. Les poussoirs ensoleillés rappellent bien sur la fabrication par Borgel / Taubert.


Cadran gilt, aiguille des minutes du chrono serpentine, drunken

Estimation entre 20K et 40K CHF

Z'

Re: Vente aux enchères Phillips (Start - Stop - Reset) ou 88 Epic Steel Chronographs

Message par Z' le Jeu 07 Avr 2016, 08:06

Merci 8ball.
À propos du troisième lot, tu fais fort, et mal... Qui aime bien châtie bien.
Je connais aussi deux autres exemples de chronos UN des années 40, tous deux estampillés des fameuses armoiries de la maison.
Il faut un fameux coup d'oeil, et une sacrée discipline, pour pouvoir comme toi "voir" ce qui est caché et ce qui n'est pas écrit.

Lot 5, le Super Ocean. Une montre que je connais "un peu". Un petit point mineur, Je n'ai pas mémoire d'une couronne signée. Difficile à dire sur la pub de l'époque... À priori je dirais non signée. Cette couronne a, soit dit en passant, toute son importance car située en partie en dessous de la lunette échancrée. Trop fine, il est quasi impossible de remonter la montre. Ici quoique 'aftermarket' elle me semble juste bien.

Z'

cisco

Re: Vente aux enchères Phillips (Start - Stop - Reset) ou 88 Epic Steel Chronographs

Message par cisco le Jeu 07 Avr 2016, 11:05

Pour revenir sur les montres.
Le 807 est un chrono qui m'intéresse depuis longtemps, une esthétique extraordinaire sur l'ensemble cadran lunette boitier , un chrono étanche avec lunette assez ancien dans la chronologie. Le bracelet est surprenant , je n'ai jamais vu cela. Le lume est un peu épais aussi amha...

Sur le Movado c'était LA référence que je cherchais en espérant secrètement trouver l'Ulysse Nardin que tu as fait récemment mais celui ci sans réel espoir. Wink  
Mouvements et caractéristiques techniques passent le filtre d'acceptation. Le boitier monobloc et les poussoirs sont bien beaux. J'adore cette montre.  Charmé


8ball a écrit:Si je devais me risquer à une image, ce serait celle d'un diner dans un restaurant 3 étoiles, après une longue attente. Menu dégustation et accord mets-vins.

Oui, il y a des plats somptueux, délicieux, qui respectent le produit, de qualité. Une grande maitrise dans la cuisson, des ingrédients rares, des touches d'originalité avec un respect des traditions ... mais il y a aussi cet assaisonnement trop aillé qui a gâché un des plats, ce vin un peu bouchonné et cette faute de service, qui trahit un manque de sincérité.

Alors, j'aimerais aussi ne garder que le bon et m'enthousiasmer ... mais c'est difficile.

Tu résumes parfaitement ma pensée avec des mots choisis, je n'aurai pas su aussi bien l'écrire.

Oui je devrais m'enthousiasmer mais les quelques lots que je connais m'indiquent qu'il y a eu des libertés de prises. Libertés qui ne me surprendraient pas si c'était Antiquorum ou une autre maison d'enchère. Des maisons qui vendent ce qu'elles trouvent, aux prix du marché et ou chaque acheteur doit faire son travail, du classique.

Seulement c'est Phillips, soit disant la crème de la crème, le top du top et les prix atteints sont bien plus hauts qu'ailleurs, les estimations conséquente et le tout avec une large couverture médiatique, Hodinkee en tête.

Ils prétendent pouvoir attirer la confiance. Tu utilises "manque de sincérité".

Sincérité, confiance, ce sont les mots clés qui manquent à cette vente et qui douchent mon enthousiasme.  Neutral

En regardant ce catalogue je devrais être émerveillé , seulement si certains lots méritent sûrement l'émerveillement. Je redeviens vite grognon sur d'autres et... je doute de tout le reste.
En voyant certaines montres qui sont des légos de bric et de broc, Air Command en tête, en regardant cette Breitling 806 fantaisiste, cet UN au caseback non signé comme tu le soulignes, Patek 1579 réemboité et le lot dont on a parlé avec Z', comment faire confiance ?
Il y a beaucoup de type XX et de Daytona dans cette vente. Des montres qui ont aussi un passif en terme de remontage et de bricolage.

En me forcant à être positif, la Rolex Rattrapante est merveilleuse, certes c'est le gros lot, ultra communiquée mais que cette montre est superbe.
La Geneva Sport est fantastique, là encore je connais la provenance, j'ai vu d'autres photos, l'ensemble boitier (comme neuf...) mouvement cadran est merveilleux, et dans les Omega 33.3 le lot 87 est à tomber par terre... enfin si tout cela est bon.

Noodia
Admin

Re: Vente aux enchères Phillips (Start - Stop - Reset) ou 88 Epic Steel Chronographs

Message par Noodia le Ven 08 Avr 2016, 07:58

8ball a écrit:
Revenons au 3ème chrono, Ulysse Nardin.

Très joli de loin. Un bel exemple de chrono étanche comme on les aime généralement.

Mais j'éprouve une petite gêne quand je lis que seuls le cadran et le mouvement sont indiqués comme signés.

Spoiler:

Pourtant, les chronos UN avaient généralement la boite signée. Avec un joli poinçon aux armoiries de la maison horlogère du locle frappé sur le fond de boite.

Même les modèles avec boite étanche ? Il faut le croire : le modèle ci-dessous, aussi avec un cadran noir et vendu par Christies en 2010 (numéro de mouvement  / boite proche :  121'534, 604'952 ) était bien "case, dial and movement signed". A l'époque, l'expert chez Christies s'appelait Aurel Bacs.


Une "petite gêne" justifiée tant les gravures de fond de boite sont surement l'élément de vérification et d'analyse essentiel de ces chronographes produits avant les années 60, leur passeport vers le sésame de l'authentique, du faux ou à tout le moins du douteux.
Encore une fois, ta formulation est particulièrement bien choisie "Pourtant, les chronos UN avaient généralement la boite signée", le terme généralement s'impose en effet car j'ai déjà été confronté à des boîtiers incontestablement authentiques qui auraient dus être signés et qui ne l'étaient pas. Gardons en tête que ces pièces étaient véritablement fabriquées en très petites quantités - je n'ose pas utiliser le terme série - que ces boîtiers présentant un niveau de technicité important à l'époque, ils n'étaient produits que par un nombre très faible de fabricants, il n'était pas simple pour les manufactures d'y accéder. Se sont aussi des productions réalisées pendant la guerre, on voit bien que la qualité de l'acier utilisée ici est à son plus haut niveau et que ce type d'acier, pendant la guerre, n'était que très peu disponible pour des raisons évidentes. Enfin, les productions n'étaient pas encore standardisées et , compte tenu des éléments indiqués avant, il pourrait être possible (?) que quelques fonds de boite aient échappés aux gravures manuf.
Mais si je tente ici d'équilibrer le propos en utilisant tous les facteurs objectifs, je dois bien reconnaître que l'hypothèse semble en effet très mince...

Ca c'est pour l'analyse factuelle.

Ce qui m'a tout de suite gêné pour ma part au premier coup d’œil avec cette pièce, c'est l'aiguillage. Ca fonctionne bien, tout est à sa place, rien à dire. Mais je peux dire que des chronos Ulysse Nardin, j'en ai vu et revu tant ces productions sont attirantes à bien des égards et je n'ai jamais vu un exemplaire avec ce type d'aiguillage. Bien entendu, cela pourrait être le fait d'une demande du client final à l'époque car c'était possible, mais ça sort clairement des aiguillages bien balisés pour ces chronographes UN et l'aiguillage me gêne beaucoup.

En voici un autre exemplaire pour illustrer le propos


En synthèse pour cette UN, des doutes sur le fond de boite, des doutes sur l'aiguillage, moi je passerais mon chemin.

En aparté sur UN, je dois dire que je me suis interdit d'en faire l'acquisition. Ils sont souvent merveilleux et sont toujours prestigieux. Mais l'absence quasi totale de documentations/brochures/archives et la prolifération importante de faux (en particulier venus d'Allemagne) rend l'exercice de vérification quasiment impossible.

8ball a écrit:Mais il se fait tard, et je n'ai pas envie de faire de mauvais rêves. Alors attardons nous sur les 4ème et 5ème lots :

n° 5 : Movado chrono non-magnetic. J'aime beaucoup la forme de la boite. Surtout qu'on la voit rarement, les chronos étanches movado ayant souvent été emboités dans une version de boite à anses droites. Les poussoirs ensoleillés rappellent bien sur la fabrication par Borgel / Taubert.


Cadran gilt, aiguille des minutes du chrono serpentine,  drunken

Estimation entre 20K et 40K CHF

Pas grand chose à ajouter sur la Superocean que je ne connais que peu et qui est une réf extraordinaire, je me laisse aller à mon émerveillement drunken

Sur le Movado, c'est sur ce magnifique cadran qu'il faut à mon sens porter toute son attention.
Il est évidement très beau et attractif, dont acte. Mais quelque chose cloche. Regardez bien l'échelle externe tachymétrique et portez votre attention sur le 80, le 70 et le 60. On observe que les chiffres "rentrent" dans le boitier, rendant leur lecture difficile. Cette situation pose question. En effet, il existait des "codes" assez stricts de l'espacement qui doit exister entre l'échelle la plus externe et l'intérieur du boitier pour des raisons de lisibilité et aussi d'équilibre général du visuel. Tout cela doit respirer et ici, on étouffe...
Evidemment, on est à l'époque où le client final pouvait commander un cadran particulier, mais les cadrans proposés s'inscrivaient dans une série réalisée pour telle ou telle autre boite afin de respecter cette règle forte.
Un phénomène qui peut artificiellement amplifier cette situation est le verre de la montre, si il est trop haut, la partie cheminée du verre va créer un effet loupe qui aura pour effet de repousser l'échelle externe vers l'intérieur du boitier.

Mais il me semble cette vue zoomée viendrait plutôt conforter l'hypothèse  very sad


MattS

Re: Vente aux enchères Phillips (Start - Stop - Reset) ou 88 Epic Steel Chronographs

Message par MattS le Sam 09 Avr 2016, 15:59

salut les amis,

merci 8Ball, j'ai lu tous vos commentaires, je n'en ferais donc pas d'autres...je dirais juste qu'il en manque...oui sans doute, et il en manquera toujours...mais comme souligné plus haut c'est quand même très impressionnant et vu "l'assèchement" du marché avec le regain d'intérêt et l'augmentation de la visibilité sur le vintage depuis environ deux ans c'est véritablement un événement!...
Alors bien sûr c'est donc un grand événement avec son lot de battage médiatique et de pièces exceptionnelles, comme les grandes ventes de tableau de maîtres...et n'oublions pas une chose, il s'agit d'une vente!...les enchères sont libres et les prix atteints seront ceux que certains acquéreurs voudront bien mettre en connaissance de cause ou non...rien n'est vraiment caché...
J'observerai le spectacle comme la plupart d'entre nous...j'irais même peut être voir...et je continuerais à vivre ma passion...de manière plus intime mais intense...
Matt

Z'

Re: Vente aux enchères Phillips (Start - Stop - Reset) ou 88 Epic Steel Chronographs

Message par Z' le Sam 09 Avr 2016, 19:56

Salut Matt,
C'est sans doute mon francais qui n'est que très approximatif, mais j'ai beaucoup de mal à te lire.
Tu ne feras pas de commentaires par ce que d'autres en ont fait.
Mais il en manque?
Ou bien parlant d'assèchement du marché, manquerait-il des montres dans l'offre des montres proposées?

Bàt
Z'

Contenu sponsorisé

Re: Vente aux enchères Phillips (Start - Stop - Reset) ou 88 Epic Steel Chronographs

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:39


    La date/heure actuelle est Sam 10 Déc 2016, 15:39