montresmecaniques


le creux de la vague

Partagez
avatar
knvbparis

le creux de la vague

Message par knvbparis le Lun 29 Mai 2017, 11:30

un peu de texte en ces heures du tout image Smile quelques lignes pour évoquer un "spleen horloger" et mon désarroi.

Sur un coup de tête après avoir vu une sublime 6238 je me décide a vendre quelques montres pour financer cette nouvelle acquisition. La vente s’avéra très rapide et la 6238 une "bouse".

Me voila donc dans une situation qui devrait s’avérer en théorie confortable...un budget et un choix immense.
Après environ 10 ans et quelques montres passées entre les mains, les gouts se sont affinés, les choix se font plus précis & plus difficile aussi.
Les vintages sont truffées de pièges, de chausse trappes et fruit de désillusion(s). Sans oublier les prix qui flambent...un jeu de plus en plus compliqué et risqué.
Les modernes sont de leur coté soit de redites sans intérêt ou sans âme. A l'exception de la PP5170 mais il y a ici un pas que je n'ose pas franchir.

Rien ne me fait vraiment envie je suis dans un état "horloger végétatif", je ne regrette pas celles que j'ai laissées partir et j'ai même peut être envie de vendre encore d'autres montres....

c’est grave docteur ? bounce

ps: il n’est pas exclu non plus que j’achète 2 montres demain sur un coup de tête.
avatar
cedric38

Re: le creux de la vague

Message par cedric38 le Lun 29 Mai 2017, 16:52

Tout d'abord, merci pour ces pensées, car comme tu le soulignes, fort justement, à l'heure du numérique et des réseaux où nous "likons" aussi vite que Lucky Luke dégainerait son pistolet, c'est bon de prendre le temps de la réflexion, j'oserai même penser, la méditation horlogère.

Je suis comme toi, et cette "dépression" se retrouve chez d'autres collectionneurs et mostrophilistes.

Donc non ce n'est pas grave, juste un moment de vie. Comme le dit Simon du blog Monophase, dans un article lu ce jour sur les Blog des Rhabilleurs, la collection est un voyage, on nait sans montre et on mourra sans montre Wink
avatar
Tozé

Re: le creux de la vague

Message par Tozé le Lun 29 Mai 2017, 16:56

Tu entends quoi au juste par une "bouse"?...si je vois bien ce que c'est une 6238, il y a pire comme montre!

Dans les vintages, pour ceux qui les collectionnent, il faut accepter que de temps à autre certaines acquisitions soient un peu bidouillées sans pour autant s'en apercevoir immédiatement...après pour le prix qu'on y met, c'est une autre histoire.

Le meilleur remède, c'est comme après une chute à cheval : s'y remettre toute suite et persévérer Laughing... avec modération.
avatar
cisco

Re: le creux de la vague

Message par cisco le Lun 29 Mai 2017, 21:19

La question bête est qu'est-ce qui t'attire, dans le vintage, il est parfois plus intéressant de pêcher que de chasser, la chasse, tu traques un modèle précis, la pêche tu prends ce qui se trouve et dans un bon budget il y a des choses exceptionnelles. Very Happy

As tu un genre de prédilection?

Z'

Re: le creux de la vague

Message par Z' le Mar 30 Mai 2017, 02:01

knvbparis a écrit:un peu de texte en ces heures du tout image Smile quelques lignes pour évoquer un "spleen horloger" et mon désarroi.

Sur un coup de tête après avoir vu une sublime 6238 je me décide a vendre quelques montres pour financer cette nouvelle acquisition. La vente s’avéra très rapide et la 6238 une "bouse".

Me voila donc dans une situation qui devrait s’avérer en théorie confortable...un budget et un choix immense.
Après environ 10 ans et quelques montres passées entre les mains, les gouts se sont affinés, les choix se font plus précis & plus difficile aussi.
Les vintages sont truffées de pièges, de chausse trappes et fruit de désillusion(s). Sans oublier les prix qui flambent...un jeu de plus en plus compliqué et risqué.
Les modernes sont de leur coté soit de redites sans intérêt ou sans âme. A l'exception de la PP5170 mais il y a ici un pas que je n'ose pas franchir.

Rien ne me fait vraiment envie je suis dans un état "horloger végétatif", je ne regrette pas celles que j'ai laissées partir et j'ai même peut être envie de vendre encore d'autres montres....

c’est grave docteur ? bounce

ps: il n’est pas exclu non plus que j’achète 2 montres demain sur un coup de tête.

Have a break! Have a kitKat.

Ta déception est bien légitime, naturelle.
Peut-être il y a-t-il là un signe? Certainement matière à réflexion, à marquer une pause.

Je suis un peu de l'avis de cisco. Ne pars pas trop vite à la chasse. Laisse les montres venir vers toi, laisse-les faire le travail de séduction et considère surtout la situation avantageuse dans laquelle tu te trouves. Bien des choix te sont ouverts. Tout ou presque tout t'est possible, y compris le fait t'éloigner temporairement voire définitivement du monde des montres et de nourrir d'autres rêves. Une idée qui me vient à moi aussi plus souvent qu'à mon tour...
En matière de montres, je ne penserais pas tout de suite à tel ou tel modèle, bien que tu allais vers une montre bien précise, mais commencerais par m'interroger  sur les différentes options qui me sont ouvertes. Même si tout est en principe possible, j'imagine que tu as des prédilections. A chacun son histoire, à chacun ses goûts et, comme tu le dis si bien, avec le temps, au gré des montres conquises, vues ou manquées, ce goût change. Mon conseil, sans te connaitre, serait d'aller jusqu'au bout de tes rêves, de ne pas faire trop de compromis. Qu'est ce qui te fait rêver/ quel projet/ quelles aventures veux tu vivre? Es-tu prêts à y mettre ce qu'il en coûte (je pense ici à bien plus que de l'argent) ou s'agit-il d'un "quick fix"/ d'un "one off"?  Pour ma part, je remarque que je me suis défait, tout comme toi, et continuerai à me défaire de mes montres les plus communes, les Heuers, Rolex, Omegas etc. de ce monde pour me tourner vers les montres plus rares, et paradoxalement souvent moins connues, que cela soit en vintage et/ ou en moderne. Il existe certes des choix de collection plus balisés et plus simples :-) Je ne vais pas élaborer ici les détails de ces choix mais je les partage volontiers avec toi, si tu le désires, "off line", de vive voix ou par pm.
Best
Z'
avatar
knvbparis

Re: le creux de la vague

Message par knvbparis le Mar 30 Mai 2017, 09:58

cisco a écrit:La question bête est qu'est-ce qui t'attire, dans le vintage, il est parfois plus intéressant de pêcher que de chasser, la chasse, tu traques un modèle précis, la pêche tu prends ce qui se trouve et dans un bon budget il y a des choses exceptionnelles. Very Happy

As tu un genre de prédilection?

le problème de la pèche c'est qu'on se lasse souvent plus vite de ce que l'on chope dans l'épuisette Smile

en prédilection:
*VC vintage en 36 (pas d'or jaune)
* une 1675 ou 16750 (une sympa chez mazzariole)
avatar
leo

Re: le creux de la vague

Message par leo le Mer 31 Mai 2017, 18:27

Hello, qui dit creux de la vague, dit nécessairement une crête à venir ... Smile

Suffit de naviguer un peu pour s' en apercevoir ....

Le pire c' est une mer plate ... ( comme une morne plaine ) ...

A méditer .... Question
avatar
Io8194

Re: le creux de la vague

Message par Io8194 le Mer 31 Mai 2017, 23:09

Sujet fort intéressant!
Je te comprends. Pas plus tard qu'aujourd'hui je me disais (pour la énième fois) que j'arrête tout...
Je crois qu'il y a plusieurs étapes dans la vie d'un collectionneur.
1-les modernes
2-les premières vintages (avec les interrogations qui vont avec)
3-les montres 'banalisées' comme dit si bien Z' ou à la mode comme par exemple les 'vues' et encore 'revues' Rolex Sub, Gmt, Dayto (à mon sens on s'en lasse vite car avec peu de personnalité).
4-l'amour - lié à son propre caratère, ses propres goûts et à la culture acquise avec le temps! On sait ce que l'on veut. De la rareté d'abord. Les montres que peu de gens ont ou connaissent. La qualité aussi. Et ce n'est pas forcément une question de prix. On fait le tri. Par exemple j'ai vendu toutes mes Heuers 'banalisées' et je n'en rachèterai jamais. Les Rolex ne me font plus vibrer malgré qu'elles soient toujours dans mon coffre.

Durant ces 4 étapes il y a souvent des temps morts, des pertes d'appétit, des désillusions. Des périodes aussi très actives.

Enfin, je partage encore la vision de l'ami Z' sur le choix d'une montre. C'est souvent une montre qui vient à nous et pas le contraire. Totalement vrai!
Pour ma part, j'ai eu une expérience qui m'a fait me retrouver dans le creux de la vague. L'arrivée d'une montre a tout changé pour moi. Une montre qui était mon graal et que je ne pensais jamais trouver et me payer. Elle me fut offerte par hasard, sur un plateau d'argent, sans que je la cherche. Après elle, ce fut difficile de trouver des 'motivations', des nouvelles envies, éprouver encore des émotions. J'ai eu l'impression d'être arrivé à la crête de l'Everest. Et le fameux passage à vide! Le creux de la vague comme tu dis.
Et puis cette maladie de quête est revenue. Je sais que je trouverai pas mieux mais je ne suis pas arrivé à guérir...
Donc réflécis bien à ce qui te fait vibrer. Et puis si tu ne trouves rien tant pis. Laisse le temps faire les choses. Le destin. Il m'est arrivé de ne pas acheter de montre pour plus d'un an et d'en acheter 4 en 10 jours :-)))
Il y a encore de belles petites pépites à découvrir...Elargis ton champ de vision sinon tu risques de rester sur la route 'banalisée'...
Amitié
Fred
avatar
MattS

Re: le creux de la vague

Message par MattS le Ven 02 Juin 2017, 16:00

salut Pierre,

Comme c'est déjà largement dit plus haut, nous passons tous par des phases...pour moi le principe reste simple...se faire plaisir!...Ca veut dire quoi?...faire évoluer sa collection en assurant quelques pièces iconiques ou majeures que tu veux avoir (comme tu dis une belle 1675 par ex!), et après se faire plaisir en apportant de l'originalité, faire tourner ce que je ne porte plus. Ca veut aussi dire parfois renoncer à certaines devenues intouchables, aussi parfois juste être patient et se laisser surprendre car un jour ou l'autre une pièce peut surgir...j'ai aussi arrêté la chasse active depuis un moment, trop de chasseurs affamés sur un gibier qui se rarefie et avec des prix qui flambent!
Moi maintenant je laisse venir et me laisse surprendre si une pièce me séduit et que je peux y aller j'y vais, sinon je laisse et en attendant je profite de ce que j'ai. Parfois aussi les échanges et prêts entre copains peuvent permettre de varier les plaisirs de manière temporaire ou d'essayer autre chose!...ça permet d'affirmer ou infirmer des choix parfois et d'éviter les erreurs d'achat impulsif!

Fais signe si tu passe par là, on boira un verre...

Matt

Z'

Re: le creux de la vague

Message par Z' le Sam 03 Juin 2017, 15:10

Je rebondis brièvement suite aux jolis derniers messages...

knvbparis, super de s'être parlé. J'espère que tu vas déjà beaucoup mieux. :-)

Ah! lol8194 et MattS, il me semble, les amis, que nous sommes tout à fait sur la même longueur d'onde.  cheers
Des opinions de collectionneurs mûrs, chevronnés.    

Il est important aussi, je crois, de garder un regard d'enfant, de se laisser fasciner et trouver la beauté là où elle se trouve, sans prétention.
Il y a de la beauté, des surprises dans beaucoup de montres.
On croit tout savoir, avoir tout vu et puis BOOM!, même une montre que l'on croyait connaître peut soulever notre coeur.
Mais il est clair, qu'en ce qui me concerne, ma période de hunter-gatherer est derrière moi, je vis une vie plus sédentaire (?)... et le temps passant, avec entre autres la perte d'amis proches, il y a de temps en temps des creux de vague. Parfois-même l'envie de tout flanquer par terre, comme un château de carte.
Pour finir sur un platitude abyssale, je dirais qu'il est important de vivre l'instant et de le vivre à fond, car il y a des chances que l'alignement des circonstances nécessaires qui font que nous vivons tel ou tel moments magiques, risque de ne pas répéter...

Amitiés à vous trois.

Z'
avatar
cisco

Re: le creux de la vague

Message par cisco le Jeu 08 Juin 2017, 13:15

Tu disais quoi Knvb? Razz
http://montresmecaniques.forumactif.com/t9677-5167-mini-revue

en Effet se laisser surprendre découvrir, au final c'est pas mal. J'ai eu une expérience similaire plus rien aprés le Chronomètre Royal, une sommet atteint... et puis paf, la Breitling sortie de nulle part qui m'a scotché.
avatar
milwatch

Re: le creux de la vague

Message par milwatch le Mar 13 Juin 2017, 18:57

Je te plains, c'est dur de ne pas savoir comment te soulager de 50k euros....

Contenu sponsorisé

Re: le creux de la vague

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 27 Juin 2017, 05:37