montresmecaniques


Finalement, n'est-ce pas un peu triste ?

foversta
foversta

Finalement, n'est-ce pas un peu triste ? Empty Finalement, n'est-ce pas un peu triste ?

Message par foversta le Ven 26 Mar 2010, 21:05

Finalement n'est-ce pas un peu triste de considérer que les stars du salon, si on résume les réactions ici et là, sont une montre dessinée il y a 60 ans et une autre il y a 40 ans ? N'est-ce pas une capitulation en règle de l'imagination? Ne sommes-nous pas trop conservateurs dans nos choix ? Qu'en pensez-vous ?

Après tout, elles sont loin d'être irréprochables ces montres, l'une a ses registres qui mangent les graduations (un comble pour un chrono !) et l'autre n'a pas le caractère de l'originale.

Alors, qu'est-ce qui nous poussent vers ce néo-rétro ? Un besoin d'être rassuré ? Le sentiment d'acheter un morceau d'histoire de l'horlogerie?

Finalement, n'est-ce pas un peu triste ? PatekPhilippe_ChronoRef517
HS

Finalement, n'est-ce pas un peu triste ? Ml_image.1619046
Purists
jef33
jef33

Finalement, n'est-ce pas un peu triste ? Empty Re: Finalement, n'est-ce pas un peu triste ?

Message par jef33 le Ven 26 Mar 2010, 21:50

Le néo rétro permet de souffler pour mieux repartir, le dessin n'est pas toujours en adéquation avec les gouts du public, quand il s'en éloigne trop le besoin de recentrage est nécessaire pour repartir sur des bases solide.

la tudor n'avait peut pas un grand succès quand elle est sorti et aujourd'hui elle fait un tabac a tel point qu'elle sort en héritage, comme quoi la base solide évolue.

Vive l'avenir Smile
gautier
gautier

Finalement, n'est-ce pas un peu triste ? Empty Re: Finalement, n'est-ce pas un peu triste ?

Message par gautier le Ven 26 Mar 2010, 21:52

Manque d'inspiration peut être, mais en tout cas c'est général.
Regardes dans l'automobile: les grosses ventes actuelles sont la Mini et la fiat 500.... pas réellement des nouveautés non plus... Suspect
foversta
foversta

Finalement, n'est-ce pas un peu triste ? Empty Re: Finalement, n'est-ce pas un peu triste ?

Message par foversta le Ven 26 Mar 2010, 22:11

Je me pose cette question car, après tout, quand j'achète une 5130, je suis en plein dedans aussi.

Wink
le plombier
le plombier

Finalement, n'est-ce pas un peu triste ? Empty Re: Finalement, n'est-ce pas un peu triste ?

Message par le plombier le Ven 26 Mar 2010, 22:18

Bonne question ,je pense que je fais aussi parti des ultra conservateurs ,j'aime de plus en plus les montres dites "classique" mais à l'opposé je suis une fan inconditionnel d 'Urwerk.

Par contre je rejoints ton idée de senitements d'être rassuré car même fan de cette dernière mrque je n'acheterais pas (sans parler d'argent bien entendu) par contre un 5130 , un 1815 chrono ....... I love you
Anonymous
Invité
Invité

Finalement, n'est-ce pas un peu triste ? Empty Re: Finalement, n'est-ce pas un peu triste ?

Message par Invité le Sam 27 Mar 2010, 00:35

Patek à mis tellement de temps à sortir son mouvement de manuf, que c'est normal que le 5170 fasse parler de lui.

Je trouve ce chrono très réussit, d'autant que les 2 chrono écran de télé, eux, sont ratés.
(surtout la rattrapante, belle en photo, assez catastrophique en vrai).

Pour moi, la montre industrielle la plus intérréssante du salon, c'est ça:

Finalement, n'est-ce pas un peu triste ? Img_6410

J'y reviens demain, on est encore dans le néo rétro, mais une réinterprétation judicieuse plutôt qu'un singage.
cisco
cisco

Finalement, n'est-ce pas un peu triste ? Empty Re: Finalement, n'est-ce pas un peu triste ?

Message par cisco le Sam 27 Mar 2010, 10:02

Plusieurs choses font qu'on en est là.
-La crise, ses conséquence et le fait de ne pas prendre de risque, stylistiquement ou autre.
-Un certain ras le bol des montres délirantes et importables et la difficulté de faire une montre classique.
-le besoin d'identité d'une marque.

-la crise
On se retrouve 30 ans en arrrière, après des 70s déjantées en forme comme en taille, les 80s retournent vers le classique et des tailles plus contenues.

On a traversé 10 années de folie horlogère et de créativité débordante. Lá c'est back to basics.

--


-la difficulté de faire une montre classique.
Personnellement j'aime bien le classique, du moins pas dans le cas d'une montre qui est un classique sans copier exactement une vintage.
Le 5170 est insipré de ses ancêtres 1463 et autres mais ce n'est pas la réplique exacte, la présentation du cadran est un peu différente, la taille est différente etc etc. Les cadrans de chrono ont toujours été bouffé, ca c'est repris des vieux modèles.
De la part de Patek, une inspiration vintage n'est pas étonnante.

Dans le cas de Tudor, à part la loupe et et les poussoirs c'est quand même TRES proche. Trop proche à mon gout et là c'est surprenant de la part de cette marque.

On peut faire du classique sans plonger dans la réédition bête. C'est ce qui me gêne un peu dans la surabondance de réédition vintage.
Chez Patek le 5960, tuerie géniale, sport et chic, qui ne reprend rien du passé et pourtant parfaitement classique.
CA c'est une belle trouvaille.
Faire une montre classique est "facile", la réussir est autrement plus difficile.
Patek d'ailleurs s'est planté amha pas mal de fois sur des montres classiques mais sans saveur.

--

Pour certaines marques qui doivent encore et toujours se créer ou renforcer leur identité, on ne peut pas quitter un style qu'on a mis des années à travailler et s'approprier. Je pense à Lange, c'est toujours les même boitiers et toujours les même cadrans. Mais ca permet de savoir que c'est une Lange. Si ils sortent de ca, ils prennent des risques. Sur la Zeitwerk si le boitier avait été différent, personne n'aurait pensé à une Lange. Pour des marques encore jeune, il faut cette identité.

Zénith a détruit son image sur sa période Nataf. Et même si l'inspiration est clairement vintage, il y a suffisamment de différence pour ne pas parler de réédition. Amha avec la "striking 1/10" et la collection ElPrimero et Elite qui a été faite, il vienne de retrouver un style et une identité qui était perdu. Un tour de force.

--

On a traversé une période exceptionnelle et délirante, retour aux bases maintenant.
Certains s'en plaindront, d'autres s'en réjouissent, je fais plutôt partie de la seconde catégorie malgré quelques coup de coeur pour la Quai de l'ile ou la beauté des Urwerk Smile

Just my 2 cents
moonphase
moonphase

Finalement, n'est-ce pas un peu triste ? Empty Re: Finalement, n'est-ce pas un peu triste ?

Message par moonphase le Sam 27 Mar 2010, 14:08

je pense tout simplement que certains modèles , tels les chronos, se prètent moins que d'autres à l'innovation, voire à l'extravagance;
pour ce qui concerne le 5170, et contrairement au 5070, il s'inscrit dans une lignée des chronos classiques de Patek ,traditionnels et intemporels, et que ce qui est salué, tout autant et mème plus que la montre elle mème ,c'est l'élaboration d'un nouveau mouvement maison...
ce qui , il faut bien l'avouer , tant pour PP que d'autres marques , n'arrive pas tous les ans .
cristo53
cristo53

Finalement, n'est-ce pas un peu triste ? Empty Re: Finalement, n'est-ce pas un peu triste ?

Message par cristo53 le Dim 28 Mar 2010, 14:58

Bonjour,
Pour ma part, j’adhère de manière simultanée aux positions de Cisco et Foversta.
Un certain « maniérisme » horloger gagne pour moi du terrain et ne touche pas que les marques prestigieuses mais aussi certaines plus modestes risquant bien plus à mes yeux qu’une « baisse des ventes » mais l’enfermement dans un système de codes horlogers absolètes pour certains et surtout laisser en friche les sentiers de la création….
Je suis optimiste parce que l’histoire des métiers nous montre un constant recyclage de créations anciennes, qu’il faut parler bien souvent de re-création qu’autre chose. Mais n’est-ce pas là un lieu commun de ma part de prétendre qu’un métier ne peut se passer de lui-même et donc de son substrat ? Les créations ex-nihilo ne sont QUE rares. Et encore. Leur exotisme interroge....
Cette vision a résolu pour moi l'attirance que j'ai pour les modèles dits "classiques" et les modèles très iconoclastes. Ni prêchi-prêcha, ni prosélytisme de marque, bref, une liberté absolue de mes goûts.
Pour ma part, le ressourcement dans ces années 70 me plaît, il est nécessaire, revient à point nommé, est naturel et sera constructif. Ces années sont foisonnantes et loin d’être monolithiques dans leur design. Elles ont créé des codes nouveaux pour leur époque et qui font toujours sens de nos jours. Faire sens est pour moi le plus important.Fait sens aussi pour moi la ré-interprétation, la ré-actualisation des modèles qui ressourcent certains modèles contemporains. Le classicisme horloger n'a de réalité que dans le déplacement de ses paradigmes.
D’où mon achat modeste récent……une icône horlogère....

Finalement, n'est-ce pas un peu triste ? Hk1xsbgth8ngis8wb0-img_4546
Saniloc
Saniloc

Finalement, n'est-ce pas un peu triste ? Empty Re: Finalement, n'est-ce pas un peu triste ?

Message par Saniloc le Dim 28 Mar 2010, 22:42

Je trouve ça assez logique.
Dans ces deux montres, tu as d'un côté une montre classique qui est considérée comme un placement horloger de père de famille et de l'autre, un des meilleur rapport Prix/gueule de ces dernières années Wink
thomasm
thomasm

Finalement, n'est-ce pas un peu triste ? Empty Re: Finalement, n'est-ce pas un peu triste ?

Message par thomasm le Lun 29 Mar 2010, 10:18

Une bonne réflexion que tu poses là FX.

Pour ma part, je rentre dans la catégorie de réac, j'aime retrouver les lignes anciennes et les codes qui ont fait (ou pas) les grands succès à une autre époque.

Par exemple, le chrono doit pour moi être équilibré et me faire penser à un chrono des années 50..

Ensuite, c'est sûr qu'on peut s'étonner de ce retour aux codes anciens.. mais bon, la "mode" n'est-elle pas un éternel recommencement? Je pense que si.

Comme François, j'ai besoin de retrouver des lignes anciennes, connus (sûrement besoin d'être rassuré) mais je me plais aussi à découvrir des montres sorties du futur comme le font si bien certaines marques.

Au final, je pense que l'avantage de prolonger des séries déjà existantes est de s'assurer une montre "indémodable".


Dernière édition par thomasm le Lun 29 Mar 2010, 11:18, édité 1 fois
fantaspip
fantaspip

Finalement, n'est-ce pas un peu triste ? Empty Re: Finalement, n'est-ce pas un peu triste ?

Message par fantaspip le Lun 29 Mar 2010, 10:32

thomasm a écrit:Une bonne réflexion que tu poses là FX.

Pour ma part, je rentre dans la catégorie de réac, j'aime retrouver les lignes anciennes et les codes qui ont fait (ou pas) les grands succès à une autre époque.

Par exemple, le chrono doit pour moi être équilibré et me faire penser à un chrono des années 50..

Ensuite, c'est sûr qu'on peut s'étonner de ce retour aux codes anciens.. mais bon, la "mode" n'est-elle pas un éternel recommencement? Je pense que si.

Comme François, j'ai besoin de retrouver des lignes anciennes, connus (sûrement besoin d'être rassuré) mais je me plais aussi à découvrir des montres sorties du futur comme le font si bien certaines marques.

Au final, je pense que l'avantage de prolonger des séries déjà existantes est de s'assurer une montre "indémodable".

Clairement, et de bénéficier du maxi de chance pour le fabricant de trouver le succés attendu.
Alexis
Alexis

Finalement, n'est-ce pas un peu triste ? Empty Re: Finalement, n'est-ce pas un peu triste ?

Message par Alexis le Mer 31 Mar 2010, 16:07

Votre postulat est un peut être un rien faussé les amis: le retro n'existe pas en soi quand on travaille des lignes classiques et intemporelles.

Un beau chrono bicompax au lignes intemporelles et à la taille raisonnable ne devrait jamais avoir quitté le catalogue.

Je vais un pas plus loin: si c'est cela qui nous plait à Bale cette année, c'est peut être parce que finalement c'est ça qui est (et restera) vraiment beau, tout simplement...
cristo53
cristo53

Finalement, n'est-ce pas un peu triste ? Empty Re: Finalement, n'est-ce pas un peu triste ?

Message par cristo53 le Ven 02 Avr 2010, 20:40

............il n'y a pas à proprement parler de lignes retro et intemporelles. Elles n'ont dans l'absolu acune teneur. Elles ne sont pas réelles. Subjectives souvent, elles "incarnent" une époque, une idéologie, un temps donné. C'est pour ça qu'on ne "travaille pas" des lignes mais qu'on re-fantasme à travers un rappel d'une époque etc.
La ligne intemporelle est une ligne qui fait sens dans le temps "long". Donc, plus qu'une ligne, c'est du sens qu'on travaille. Le fond de la forme en sorte.....
Anonymous
Invité
Invité

Finalement, n'est-ce pas un peu triste ? Empty Re: Finalement, n'est-ce pas un peu triste ?

Message par Invité le Ven 02 Avr 2010, 21:22

Pour aller dans ton sens: Ligne rétro, Radiomir, Hautlence HL, Patek Aquanaut, d'une manière générale les montres 70' ...

Du coup de l'intemporel, boitier Oyster, le boitier de la Patek 5170, Cartier Tank, Santos, le design "Navitimer", etc...

Contenu sponsorisé

Finalement, n'est-ce pas un peu triste ? Empty Re: Finalement, n'est-ce pas un peu triste ?

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 21 Sep 2019, 22:30