montresmecaniques


1955-1965 les Belles américaines

Partagez
avatar
cisco

1955-1965 les Belles américaines

Message par cisco le Mar 01 Sep 2015, 18:36

Un petit sujet détente automobile, je regardai ces étonnantes voitures américaines récemment, du coup je partage. Bon Gout et élégance, passez votre chemin Laughing

Quand on pense aux „belles américaines” on pense en général à cette période , période qu’on pourrait même restreindre à 1958/1961 , une période finalement très courte ou l‘audace du design automobile américain a atteint son sommet.
Avant cela les designs sont assez ronds et semblables les uns aux autres, ceux d’après très carrés et là encore souvent ressemblant.
L’entre deux donne des tailles démesurées, des ailerons géants, des chromes mais aussi des intérieurs futuristes, cette période est d’une rare richesse.
Evidemment cette extravagance est en opposition avec le “bon gout” européen et surtout l’accumulation de details chromes, d’appliques métalliques et de lignes tortures rend ces engins très lourd visuellement.
Si on dépasse le bon goût et qu’on s’en tient au design, cette créativité mérite tout de même un petit coup d’oeil.
Ce ne sont pas forcément des véhicules que j’aime mais je suis toujours épaté par la complexité des carrosseries et les intérieurs ultra futuristes des engins de cette époque.


Dernière édition par cisco le Mar 01 Sep 2015, 18:52, édité 1 fois
avatar
cisco

Re: 1955-1965 les Belles américaines

Message par cisco le Mar 01 Sep 2015, 18:38

General Motors:

Deux stylistes à la manoeuvre Harley Earl et Bill Mitchell et pas mal de designer sous leurs ordres.

Chevrolet: La Bel Air est un exemple typique du début des ailerons, une américaine typique de son temps, plutôt basique. Elle est une bone référence pour regarder l’évolution d’une berline classique dans ces années là chez GM.
Elle commence avec des ailerons encore discret en 1955


Puis en 1958 avec des phares et une calandre plus imposante


Et en 1959 la carrosserie se fait plus carrée mais les ailerons arrière sont étonnants.




Et pourtant la Bel Air reste un exemple sage.


Toujours en gamme basse chez la GM on trouve Pontiac.
La Bonneville de 1959 est un bon exemple du délire de l’époque, ailerons complexes, avant “méchant” dans une forme carrée qui va continuer dans les années 60.




L'intérieur est aussi extravagant, du chrome partout, un revêtement de siege avec un graphisme très fort mais ce n’est pas encore le plus étonnant loin de là


Il y a aussi chez GM Oldsmobile et Buick mais je passe les résultat sont assez semblables.
avatar
cisco

Re: 1955-1965 les Belles américaines

Message par cisco le Mar 01 Sep 2015, 18:46

En revanche le sommet est occupé par Cadillac avec une année qui symbolise à elle seule toute la période; l’année 59.
Quand on pense à une “belle américaine” en particulier c’est en general l’Eldorado 59. En general à cause de ses ailerons démesurées mais il n’y a pas que ça.
Cette voiture est un des plus grand délire stylistique réalisé sur une voiture de série, l’accumulation de details est démentielle.
Et si on reprend les modèles plus classique de la marque partageant cette ligne, ce fut un succés.


L’avant est massif carré mais pas simpliste, la voiture est comme ses consoeurs de l'èpoque un monstre de details et de complexité.
les lignes de chrome partant des phares avec un petit aileron, les feux ovoides du bas, la grille “coupe fritte” pregnant toute la largeur, cette espéce de casuqette sur les phares se perdant sur la ligne latérale






L’arrière ressemble à un réacteur d’un avion de chasse avec son aileron sur le côté, la ligne est incroyablement allongée, il y a aussi ces nombreuses touches de chromes .


Les légendaires ailerons largement chromes, le V de Cadillac sur les feux arrière. La grille arrière rappelant l’avant.



L’intérieur n’est pas en reste.

Le volant bicolore, la ligne de jante complexe, le compteur linéaire de vitesse, un tableau de bord futuriste


Les portière en plusieurs parties avec les boutons dans une „poche“.

avatar
cisco

Re: 1955-1965 les Belles américaines

Message par cisco le Mer 02 Sep 2015, 09:02

Mais GM n’est pas seul,

Chez Chrysler le styliste Virgil Exner est lui aussi très friand d’originalité stylistique et d’ailerons La competition entre les deux est justement une des sources de cette course au style le plus extravagant.

La marque d’accès du groupe Chrysler, Pymouth n’a pas à rougir en terme d’aileron
Ici le grand modèle la Fury de 1960
Regard méchant énorme pare choc chromé lignes chromes partout, peinture bicolore…



L’intérieur est à l’avenant console de bord de vaisseau spatial, volant assymétrique


Chez Dodge plusieurs exemple de l’extravagance, pas forcément des réussites mais typiques de leurs temps.

La custom Royal de 1958 avec son avant torturé


Les ailerons façon orgue


la Matador de 1960 est un autre exemple.



Dans la marque Chrysler un petit mot sur la C-300 de 1955 , une voiture qui inaugure les 300 “letter series”, un moteur puissant et une ligne réussie et encore sage.


L’intérieur n’est pas encore très chargé à l’époque, comparativement aux années suivantes


Car si on prend la version 300F de 1960, la ligne avec sa gueule béante, ses grands ailerons et son tableau de bord du Futur, on ne fait plus dans la retenue.




Pour s’endormir compter le nombres de boutons. Certains sont pour la boite de vitesse automatique.




On pourrait faire une revue de details pour chacune des photos tellement ces engins sont remplis de solution originales.
Un detail du tableau de bord de la 300F


Enfin au sommet de la gamme Chrysler , Imperial
Ici en 1960, les ailerons avec au bout des ercles sur les feux arrière, une découpe du toit particulière.


En 1961 la partie avant est très particuliére a on a des feux détachés du reste, ce qui n’est pas forcément très heureux.



Dernière édition par cisco le Jeu 03 Sep 2015, 17:54, édité 1 fois
avatar
cisco

Re: 1955-1965 les Belles américaines

Message par cisco le Mer 02 Sep 2015, 09:57

Enfin le groupe Ford fera dans l‘ensemble des modèles moins extravagants sans cette course aux grands ailerons. On peut citer Bob Gregorie ou  Elwood Engel


Plusieurs modÈles seront très sage et particulièrement réussi par la même occasion.
La Thunderbird de 1955-1957, si elle a déjà des ailerons et des feux arrieres façon réacteur, l’ensemble reste plutôt retenu




La suivante dite square bird succombera à la lourdeur en vogue


La bullet bird en 61 sera là encore peu discrete mais plus fuselée.




La Lincoln Continental connaitra un sort similaire, une ligne simple et réussie en 1956-1957
Puis beaucoup plus lourde et enfin trés épurée en 1961

Commencons par la plus difficile celle de 58-60, si l’esthétique est difficile à apprécier,
Mais comme pour les autres, le nombre de details et la liberté du dessin sont étonnants




Notez le dessin des accesoires intérieurs


La suivante sera un avé dans la marre, une longue berline aux lignes incroyablement droites et pures en 61 alors que la mode des ailerons commencent à peine à redescendre,
Elle influencera toutes les américaines par la suite, trés longues et carrées.
c’est la fameuse voiture dans laquelle JFK sera assassin (Sherlock connait l’assassin il était là mais il est tenu au secret)




L’intérieur est de la même veine.


Enfin pour finir retour en 1956 ou une incoln particulière présentée sous une marque à part fera son apparition, la Continental Mk II, montée à la main dans une usine à part, avec un prix délirant de 10 000$, un sommet de l’amérique des 50s.Un dessin sans trop de details beaucoup plus digeste.










moonphase

Re: 1955-1965 les Belles américaines

Message par moonphase le Ven 04 Sep 2015, 10:59

Superbe reportage  Frantz

, et que de beautés avec ces designs devenus hors du temps avec les années Charmé

Perso , quand j'étais gamin dans les années 50 ; ce qui me faisait baver dans un hall d'expositon sur les Champs , c'était ces 2 là :

Packard Saratoga 60/61


Crédit : Autofocus.ca

et celle là : Studebaker 52 Charmé


Crédit : Google
avatar
cisco

Re: 1955-1965 les Belles américaines

Message par cisco le Dim 06 Sep 2015, 08:32

La première est une Chrysler pépé Wink , la deuxième est dû à Raymond Loewy qui n'est pas qu'un grand designer automobile mais un des plus grands designer de l'histoire, tout court, une merveille de dessin les Studebaker accord

moonphase

Re: 1955-1965 les Belles américaines

Message par moonphase le Dim 06 Sep 2015, 12:15

Toutes mes confuses !

En fait j'ai mélangé because Studebaker a été en son temps associé à Packard , et que je me suis royalement emmèleé les pinceaux avec la Saratoga ...

Mais je savais bien que tu rectifierais le tir pour mes gourances Wink

" la deuxième est dû à Raymond Loewy qui n'est pas qu'un grand designer automobile mais un des plus grands designer de l'histoire, tout court, une merveille de dessin les Studebaker accord "

Sans compter Franquin  sm


Contenu sponsorisé

Re: 1955-1965 les Belles américaines

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 17 Déc 2017, 03:28