montresmecaniques


Alpha et Omega

Partagez

Z'

Alpha et Omega

Message par Z' le Mer 21 Oct 2015, 00:36

Deux termes horlogers bien connus s'il en est... Une marque de montre et un type d'aiguille? Quel peut donc être le rapport?
Aucun! clown

Le début et la fin... Je vous laisse y voir tous les sous-entendus que vous voudrez bien y trouver.

Je posterai peut-être dans quelques jours des photos de la premiere montre vintage de ma collection (achetêe en tant que montre vintage) ainsi que la toute derniere qui n'est en fait pas encore arrivée. Il y a bien entendu un lien entre ces deux montres. La premiere a ouvert un cercle que la derniere refermera bientôt. L'univers de toute une marque qui m'a apporté au fil des ans bien des satisfactions.

J'écris "peut-étre" dans la mesure où, pour changer, ne publierai de photos qu'apres la publication d'autres aphas et omegas. Vos alphas et Omegas, et je pense tout particulierement ici aux modérateurs de MM (tous les mods de MM!) que je n'ai plus vu posté conjointement depuis belle lurette. J'e vous nvite bien entendu tous à poster vos alphas et omegas (premiere et derniere acquisitions/ séries accomplies, etc...) Je mets hors jeu le premier qui poste une Omega et une serie d'aiguilles alpha.  clown

Si cela n'interesse personne, j'irai me faire cuire un oeuf ailleurs.
japonais  clown

Z'
avatar
alain2701

Re: Alpha et Omega

Message par alain2701 le Mer 21 Oct 2015, 11:31

Merci Z' de cet excellent sujet avec une cerise au bout ! Avec ma réponse, j'espère que ce "peut-être" sera une affirmation !

J'ai commencé ma collection il y a longtemps grâce à la rencontre d'Emile Pequignet. J'aurais pu évidemment considérer une Pequignet comme l'Alpha.
Mais c'est MontresMecaniques.fr qui m'a fait véritablement basculer dans le vintage et les montres de grandes valeurs (pas que financières !).

Je citerai donc mon Alpha un plongeuse très symblique de ma collection, ma Blancpain Fifty Fathoms Milspec ...


Pour l'Omega, il est facile de citer ma petite dernière car c'est un des plus beaux chronographes de ma collection, une thématique qui m'est chère.


Mais certainement, c'est loin d'être ma dernière montre !

L'Alpha et l'Omega, c'est donc pour moi Plongeuses et Chronographes ...


Dernière édition par alain2701 le Mer 21 Oct 2015, 14:14, édité 1 fois
avatar
lekabe

Re: Alpha et Omega

Message par lekabe le Mer 21 Oct 2015, 11:46

Je joue le jeu avec deux chronos "vintage" :


Mon "alpha" est un Longines 13.33z pour le premier chrono de poignet



Boitier "6 grands prix" produit avant l'obtention du 7ème GP (remporté en 1914).




Mon "omega" est un Zenith A386 de 1969 pour clôturer l'époque historique de la montre mécanique et en l’occurrence du chrono mécanique




Entre ces deux pièces historiques, tout un monde de chronos "vintage" à découvrir et raconter...

Salutations @tous

Z'

Re: Alpha et Omega

Message par Z' le Mer 21 Oct 2015, 22:56

Merci alain2701 et merci lekabe, avec vos apports a la fois rapides et de qualité ce thread ne pouvait pas mieux commencer. cheers japonais

Alain2701, quels débuts. Une pièce quasiment mythique et d'une telle qualité. Et cette dernière que tu nous as présentée récemment. Je te connais suffisement bien pour savoir qu'il y a eu d'autres fantastiques découvertes. Very Happy

Merci à toi aussi lebake de bien vouloir jouer le jeu, comme tu le dis si bien.
Toi aussi, il me semble, tu as commencé par un chef-d'oeuvre. Ce magnifique 13.33 précoce. Il y semble y avoir entre vous deux un point commun dans l'acquisition d'une pièce de qualité relativement tôt dans son cheminement? Une pièce qui donnerait en quelque sorte le ton pour les acquisitions subséquentes?
Ta dernière rentrée me semble si logique/ tellement porteuse de sens. Une toute grande montre, tant d'un point de vue historique que d'un point de vue technique et esthétique. Et dans un superbe état.

Encore merci à vous deux!

Z'
avatar
Noodia
Admin

Re: Alpha et Omega

Message par Noodia le Jeu 22 Oct 2015, 08:17

Ahhhh Z', l'avantage de ce genre de post c'est qu'il nécessite de réfléchir un peu avant de participer scratch
Intéressant en ces temps de questionnements sur la forme et le contenu que devrait avoir un forum perdu dans le tourbillon des posts instantanés à la durée de vie furtive qui déferlent sur les différentes plateformes de réseaux sociaux où le commentaire n'intéresse que peu de lecteurs followers.

Un point commun à tout cela néanmoins, c'est de participer

Mon Alpha donc, est représenté par le premier chronographe vintage intéressant dont j'ai fait l'acquisition et qui n'est autre que cette Omega Flightmaster


au-delà de l'intérêt évident de cette pièce (qui me semble quand même s'être légèrement tari ces dernières années...), cette pièce a aussi été l'Alpha de ma chasse aux montres vintage.
Une montre localisée en Asie, qui n'était pas à vendre, que j'ai passé des heures à étudier car ma culture horlogère vintage était inexistante, qui m'a pris un certain temps pour convaincre son propriétaire de me la céder sachant qu'un vrai asiatique du sud-est n'est jamais insensible à une bonne offre même lorsqu'il n'est à priori pas vendeur.
Un Alpha qui m'a appris à aller chercher les montres "là où elles se trouvent", réaliser des transactions internationales, rapides et efficaces comme il se doit, organiser le transport, le sécuriser, gérer les aspects de douanes, pour finalement profiter de la pièce au poignet de nombreuses heures pour s'y arracher les yeux de délectation.

Un Alpha à plus d'un titre donc, un beau souvenir, comme bien des débuts.


Mon Omega est incarné par la marque qui aura suscité cette passion et avec laquelle j'ai réalisé un voyage au-delà de mes rêves, c'est évidement une Heuer.
Ayant eu la chance d'arriver à un moment où c'était encore possible - avec un peu de concentration et d'énergie clown - j'ai pu couvrir largement les productions de "la période Jack Heuer", disons des années 60 et 70.
Mon intérêt s'étant depuis porté sur des productions plus anciennes, point de Heuer rentrées ces derniers temps mais, bien au-delà du "tableau de chasse", une référence me fait toujours tourner la tête. C'est une référence primitive à la courte durée de production, comme souvent, elles sont mes préférées car elles incarnent l'intention de départ, un style souvent unique avec son lot de particularismes.

Cette Heuer, c'est cette Autavia primitive dont le visuel est caractérisé par ses compteurs oversize et surtout ces aiguilles dauphines "full lume", un détail jamais observé sur aucune autre montre (contre exemples particulièrement bienvenus si vous avez)


Credit : Paolo B

c'est peut-être la pièce qui incarne la transition entre les valeurs financières "traditionnelles" accordées aux vintage Heuer et la nouvelle tendance de ces valeurs.
Certains se souviennent peut-être qu'une pièce de la sorte avait été adjugée quelques 3 000,00 € environ à une vente pour être adjugée 18 mois plus tard.... quelques 25 000,00 €... affraid  Déjà, à l'époque cela m'avait fait un choc et je m'étais dit que cette pièce resterait un rêve, il en faut, c'est ainsi.
Certaines propositions d'échanges assez récentes m'ont fait reconsidérer le sujet car le moins qu'on puisse dire, c'est que tout le marché vintage a beaucoup bougé vers le haut. J'étais donc prêt à lâcher quelques pièces au profit de cette Autavia Graalesque.

Jusqu'à ce que je tombe là-dessus  Sad



une Autavia de la série juste d'après (les aiguilles ici quoique très belles ne sont plus full lume), cette pièce est plus recherchée il me semble, c'est surement le top de la série en terme de collection, elle nourrit les fantasmes de nombre de nouveaux entrants (très) argentés prêts à mettre ce qu'il faut sur la table pour se constituer une collection intéressante le plus vite possible.
Certains penseront que la lunette est rincée, ils ont raison, mais cette lunette est originale et absolument introuvable, le reste des pièces particulières (poussoirs et couronne de dimensions plus réduites introuvables également) aussi.
Cette pièce incarne surement l'un des nouveaux "dadas" de la collection vintage, original et non touché et de ce point de vue, ajouté à l'intérêt et à la rareté vaut surement sont pesant de cacahuètes.
Mais il y a des évolutions qu'on ne peut simplement suivre...
Des raisons financières évidentes mais pas seulement. Si j'ai pour ma part accepté de passer un certain nombre de caps financiers pour poursuivre mon voyage Heuer il y a quand même des limites.
L'intérêt au début était aussi pour moi de faire découvrir ces pièces, leurs histoires, leurs symboles, ... Tout cela est maintenant beaucoup plus balisé, ça m'excite clairement moins.

Où finira cette enchère ? Difficile de le prédire en ces temps d'inflation galopantes, le lien de la vente est ICI pour ceux qui veulent suivre.

Ici, un lien allant vers HODINKEE  qui a consacré un sujet à cette enchère lui offrant ainsi une audience vraiment large.

Je regarde pour ma part tout cela sans être choqué car je pense qu'au delà de la spéculation c'est plutôt un profond mouvement de correction des valeurs des montres vintage qui est en train de se produire. Pourquoi en effet, une vintage vaudrait-elle la moitié de la valeur de son "équivalent" contemporaine, parfois moins ? Une vintage amène en plus "ce supplément d'âme" tant promu par les équipes marketing actuelles pour doper les ventes, c'est la période qui veut ça, c'est ainsi. Nous savons en outre que pour acquérir une vintage intéressante, si l'argent est indispensable il n'est pas suffisant, rareté oblige.
Bien sur les ténors de ce marché qui est bel et bien en train de se structurer - sans oublier quelques nouveaux entrants - se chargent d'animer tout cela, c'est ainsi, y a t il encore un marché qui y échappe ?

Cette superbe Autavia sera donc sans doute mon Omega c'est ainsi, certains rêves doivent le rester.

PS: Z', j'attends avec impatience ta contribution illustrée et largement commentée... Basketball sm
avatar
LuDi

Re: Alpha et Omega

Message par LuDi le Jeu 22 Oct 2015, 09:15

Étonnantes enchères en effet Laurent pour cette Autavia primitive qui secoue largement le landernau horloger. Pour ma part, c'est révélateur d'un phénomène de bulle - mais c'est une autre histoire.

Pour en revenir au sujet qui nous intéresse, je tiens à jour un carnet de bord où je note toutes mes acquisitions et les anecdotes associées  study , et tout a commencé le 24 août 2008 avec l'achat d'une Omega tient, une récompense de moi à moi dans mon parcours professionnel et en relation (oui c'est cul cul), une Speedmaster de 1992, dont je n'ai gardé que cette seule photo


Achetée chez un professionnel, devenu depuis un ami, je me rappelle encore cette sensation particulière lorsque je l'ai glissé à mon poignet, le charme des index au tritium. Puis vinrent mon questionnement sur ce marquage intriguant à son dos en relation avec la lune, l'envie irrépressible d'en apprendre plus, la découverte des fora, l'envie puis le besoin de partager (j'étais encore jeune et naïf  clown ). Bref, j'ai été happé tout cru dans la spirale du "vintage" .

Je passe sur les errances consécutives, les grandes aventures (l'époque Heuer en reste une drunken ), les rencontres, les désillusions aussi, le parcours typique du collectionneur quoi.

Et mon Omega alors ? Et bien j'y viens justement, car dépassé par l'emballement du marché horloger, le stock de pièces intéressantes - et abordables - se réduisant à la portion congrue, j'envisage de plus en plus terminer ma collection par un "coup d'éclat" et me retirer en attendant un éventuel retour à des fondamentaux "plus sains"... espoir quand tu nous tiens  What a Face

Une 2998, voilà quelle Omega serait mon Oméga, avec des aiguilles alpha en plus - désolé Z' pour le manque d'originalité  Embarassed mais c'est ainsi flower ... et ainsi la boucle serait... bouclée.

Mais l'avenir est-il déjà écrit ?!? Wink
avatar
ed2007

Re: Alpha et Omega

Message par ed2007 le Jeu 22 Oct 2015, 15:43

Réponse non illustrée, cela ne va pas forcément plaire mais il y a une forme de logique...

Je crois me souvenir que ma première vraie acquisition d'une montre vintage fut celle d'une Omega Speedmaster Mark II en 1994 alors que j'étais en mission ponctuelle chez Rhone Poulenc Informatique avant de partir pour le service militaire ; le vendeur était un des employés de RPI. Bien sûr, l'échelle tachymétrique sérigraphiée à l'intérieur du verre était endommagée et il a fallu en changer ; mon horloger avait un verre en stock et l'opération fut menée tambour battant.

Je n'en ai pas de photo. Mon frère a un jour commencé à la porter et je me souviens encore de l'endroit où quelques années plus tard, alors que nous marchions l'un à côté de l'autre, je lui ai dit qu'il lui fallait la considérer comme étant sa propriété : c'était le jour de son anniversaire. Encore plus tard, je lui ai trouvé un bracelet NOS correspondant à cette référence de boite (de mémoire, 145.014...) afin de la compléter.

En 1995, pendant mon service, un militaire m'avait proposé la même mais en cadran exotique (ou rallye) pour 1000 francs français, soit la moitié du prix payé pour la précédente. J'ai décliné l'offre, appelons cela un bête arbitrage financier liée à l'incertitude de la situation et alors que la solde devait être de 516 FF puis de 532 FF (si je ne dis pas de bêtise). Réformé quelques semaines plus tard, l'incertitude relevée, j'ai bien rappelé le militaire mais la montre était partie entre-temps.

Concernant la dernière acquisition, il s'agit d'un chronomètre Zenith Port Royal avec un calibre 135. J'ai bien des photos mais un élément lui manque - la petite aiguille des secondes si caractéristique au modèle - m'empêchant de la considérer comme présentable en public. La trouver sera une épreuve. Le parallèle avec la première montre évoquée, elle aussi "imparfaite", m'inquiète, faut-il y voir une constante ?! Car bien d'autres ont nécessité un traitement pour retrouver un peu de l'éclat passé.

Mais, finalement, la vraie question reste pour moi celle de la prochaine ; là non plus pas de photo, de l'incertitude, et l'avenir pour répondre :-)
avatar
cisco

Re: Alpha et Omega

Message par cisco le Jeu 22 Oct 2015, 17:46

Histoire sans paroles Smile

credit photo : Noodia
avatar
rafiki

Re: Alpha et Omega

Message par rafiki le Jeu 22 Oct 2015, 20:25

Salut à tous,
mon alpha a été un modèle assez mythique et contrairement au fait que c'était le début, il s'agissait d'une Omega... un SM300 Big Crown de 1967.



Historique :
Créé en 1962, le modèle Seamaster 300 est une des « spécialités » de la maison Omega avec la Speedmaster et la Railmaster. Les premiers modèles arborent des aiguilles triangulaires ou glaives au tritium pour permettre une lisibilité optimale.
La gamme Seamaster sera complété par le modèle SM 300 ST 166.024 sur calibre 565 à quantième en 1967 dont la caractéristique est la date rapide, non pas en tournant la couronne sur la deuxième position mais en tirant la couronne de la position 1 de changement d’heure à la position 2. A chaque passage de 1 à 2, la date avance d’un jour.

D’après des infos glanées sur le net et sur des livres Omega, la 164.014 et la 164.024 seraient les 2 seuls modèles apparus avec aiguilles bâton.
C’est aussi ce dernier modèle qui fût adopté et adapté pour la Royal Navy (gravure MoD –Ministry of Defense-, marquage de l’année, aiguilles glaives, T de Tritium sur le cadran…
Une anecdote concernant ce modèle (issue de « Omega, Saga à travers du Temps ») :
A partir de 1974, le stock de boîtes ST 166.024 étant épuisé, celle-ci seront remplacées par des ST 165.024 pour équiper le calibre 565 à quantième, mais sans changement de référence !!

Cette incongruité sera corrigée dès 1999 avec un fond de remplacement gravé 055 ST 166.0324 Pour l’anecdote, le prix en Suisse en 1967 était de CHF 390 avec bracelet acier et de CHF 345 sur bracelet cuir.

La dernière, mon Omega, le Z de l'abécédaire, une Zenith, une A386 que je recherchait depuis longue date... achetée la semaine dernière:


Je ne vais pas m'attarder à vous expliquer l'historique et la signification que ce chrono mythique peut avoir dans une collection..... Charmé Charmé
avatar
cedric38

Re: Alpha et Omega

Message par cedric38 le Ven 23 Oct 2015, 11:13

Pour prolonger l'échange et partager sur notre sujet commun favori, je me permets de préciser que la marque de montre Alpha existait bel et bien dans un temps lointain, opérant le segment du bas de gamme suisse :


Cette pauvre marque suisse fut rachetée en 1993 par une société de Hong Kong qui depuis produit des copies de pièces suisses.

Comme quoi Z' tu pourrais porter au poignet gauche, une Alpha :


Crédit Photo : www.yorktime.com

et une Omega Wink

Pour moi la première fut une Poljot Alarm et la dernière ce chronographe Record dont je suis tombé amoureux au premier contact il y a 6 mois :


Et je dois avouer que la première représente bien mon entrée dans le monde fantastique de l'horlogerie mécanique et la dernière, une quête un peu plus concrète et patiente.
avatar
knvbparis

Re: Alpha et Omega

Message par knvbparis le Jeu 29 Oct 2015, 17:54

L'alpha a été une vrai fausse vintage: une omega SM300 watchco partie depuis (mais le SM300 est revenue sous uen livrée beaucoup plus belle.

l'omega serait probablement la complication qui me fait réver i.e une répétition minute (hors budget²) mais pas forcément vintage puisqu'étant à la croisée des chemins entre montre vintage et montre moderne

une GP 1966
une PP 5207
une patrimony ultra plate RM avec son calibre 1731

plus probablement une 3712 (une vintage moderne)

----
l'alpha l'omega...ce sujet me fait penser à la chanson des Smashing Pumpinks "the beginning is the end is the beginning" car pour l'instant je n'en vois pas le bout car il y a toujours un "extra mile" horloger mais comme dirait les shadoks "s'il n'y a pas de solution il n'y a pas de probleme.

Pierre
avatar
djayrom

Re: Alpha et Omega

Message par djayrom le Jeu 29 Oct 2015, 19:04

Un bien beau sujet Z en effet

Mon alpha sera bien sur une HEUER car c'est au travers de cette marque que je suis rentrer de plein pied dans le vintage...cadran noir, panda...mon histoire et ma passion commence.
Une montre particulière dont je me suis séparé récemment : une belle Autavia 2 compteurs Référence 7763 qui m'a permis de rencontrer un garçon déliceux en la personne de l'ami RAFIKI


Pour mon oméga, je suis dans l'attente du retour d'un autre ami qui va me rapporter une merveille que je pourrais poster bientôt....... mais le lien existe car c'est toujours un chrono et un deux compteurs....il m'a fallu seulement un peu de temps pour passer des années 60 aux années 30

Keep the faith
avatar
rafiki

Re: Alpha et Omega

Message par rafiki le Jeu 29 Oct 2015, 20:12

djayrom a écrit:Un bien beau sujet Z en effet

Mon alpha sera bien sur une HEUER car c'est au travers de cette marque que je suis rentrer de plein pied dans le vintage...cadran noir, panda...mon histoire et ma passion commence.
Une montre particulière dont je me suis séparé récemment : une belle Autavia 2 compteurs Référence 7763 qui m'a permis de rencontrer un garçon délicieux en la personne de l'ami RAFIKI



Keep the faith
Merci cher ami, c'est sympa de me trouver "délicieux"... je vais en parler à ma femme... very sad
Oui, je me rappelle bien de cette vente...vieux souvenirs de collectionneur! whaouuu

Contenu sponsorisé

Re: Alpha et Omega

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 28 Juin 2017, 03:51