montresmecaniques


Certains rêves resteront sans doute toujours inassouvis

Partagez

Z'

Certains rêves resteront sans doute toujours inassouvis

Message par Z' le Mar 07 Juin 2016, 22:34

J'ose défier le quasi-monopole du Fil en espérant ne pas être le seul à vouloir partager ses rêves.
Une montre une photo.
D'avance merci.


p@trice

Re: Certains rêves resteront sans doute toujours inassouvis

Message par p@trice le Mer 08 Juin 2016, 00:57

C'est tard mais je joue ...

Vu aujourd'hui sur la page IG de Christie's ...



_________________
XII

FGB
Admin

Re: Certains rêves resteront sans doute toujours inassouvis

Message par FGB le Mer 08 Juin 2016, 09:43

Un parmi tant d'autres...



cedric38

Re: Certains rêves resteront sans doute toujours inassouvis

Message par cedric38 le Mer 08 Juin 2016, 21:09

Le chrono VC est whaouuu

Io8194

Re: Certains rêves resteront sans doute toujours inassouvis

Message par Io8194 le Mer 08 Juin 2016, 22:16

Heureusement on arrive parfois à assouvir son rêve!!!

Le rêve...

cisco

Re: Certains rêves resteront sans doute toujours inassouvis

Message par cisco le Mer 08 Juin 2016, 23:30

Un chrono VC 4178 en bi ton, une répét Platine vintage avec ce guillochage particulier et un chrono PP 1579!!!
Vous venez de faire la majeure partie de mon Top 5 ! Very Happy
Répét Vacheron aussi pour moi, la 6448 "mormonne"


et l'Haldimann H9 je ne reviendrai pas dessus

jef33

Re: Certains rêves resteront sans doute toujours inassouvis

Message par jef33 le Jeu 09 Juin 2016, 07:02

Une belle Patek ou Oméga ou Rolex à cadran cloisonné :






Noodia
Admin

Re: Certains rêves resteront sans doute toujours inassouvis

Message par Noodia le Jeu 09 Juin 2016, 07:57

L'une de mes grandes joies de la collection de montres vintage est qu'elle a permis la formation spontanée de cette formule qui me revient assez souvent à l'esprit : "au-delà de mes rêves" drunken  
Elle incarne le véritable bonheur que j'ai eu, ai et aurai encore sans doute à réaliser certains de mes rêves les plus fous en atteignant certaines pièces véritablement inatteignables, parfois au terme de véritables épopées.

Cette situation est néanmoins à mettre en perspective avec son pendant, les pièces inatteignables... que je n'ai pas pu atteindre... c'est inévitable ne serait-ce que parce qu'on ne peut toujours gagner.
Celle qui incarne le mieux ce pendant est sans doute cette pièce


Un rare Eberhard Rattrapante que j'ai toujours considéré comme le "chronographe des chronographes" de par son extraordinaire complication.
L'attraction est ici renforcée par son mouvement. Le moins qu'on puisse dire, c'est que les calibres rattrapantes ne sont pas légions, on parle ici d'un Valjoux 55 à priori, ça peut sembler bof bof sauf qu'il est ici traité à la "sauce Eberhard" c'est à dire qu'il vient avec ses finitions supplémentaires et aussi sa complication supplémentaire incarnée par le poussoir inférieur qui est en fait un "frein" de chronographe permettant d'étendre encore le champ d'application des mesures offertes, une spécificité propre à la vénérable maison.


Les autres points d'attentions sont constitués par la configuration en 3 compteurs, peu courante dans ces années là, le rare cadran glossy noir à index et aiguilles Breguet et sa boite de 40 mm, également typique des Eberhard de l'époque assortie d'une superbe lunette étagée, d'une couronne oversize intégrant un poussoir coaxial qui constitue le véritable poussoir "Stop/Reset" de la pièce, ça fait vraiment beaucoup pour un passionné de chronographes.

Quand je veux vraiment une pièce, je mets vraiment le paquet et le moins qu'on puisse dire c'est que sur ce coup là, je l'ai vraiment mis. Rien n'y a fait, je n'y suis pas parvenu bien que j'ai touché deux fois des doigts cette rare pièce. L'une m'a tout bonnement échappé dans des conditions assez inélégantes..., l'autre... eh bien j'ai fini par laisser tomber parce qu'à un moment, il ne faut tout simplement pas prendre les gens pour des cons...

Je le dis souvent, les montres vintage ont cette particularité que si l'argent est une condition nécessaire pour les atteindre, elle est loin d'être suffisante.
Mais à un moment, le collectionneur effréné doit s'imposer le recul nécessaire pour réaliser qu'il ne faut pas confondre opiniâtreté et obstination sinon, le plaisir de la collection se transforme vite en véritable prise de tête.  
Un principe applicable dans ma démarche à l'ensemble des fabuleuses productions Eberhard que j'ai chassé, elles m'ont peu ou prou toutes échappées, j'ai réalisé à un moment que c'était mon chat noir de collection, j'ai fini par décider de tout laisser tomber.

En prenant un peu de recul et en faisant le bilan de mon voyage Heuer, de mon voyage Universal ou de celui vers les 33.3/15TL pour ne citer qu'eux, je ne tire non seulement aucun regret de cette étape manquée mais me focalise surtout sur les autres, tant je réalise qu'elles sont riches et nourrissent ma passion au quotidien.
Je crois au contraire qu'il est bon d'avoir des rêves inatteignables, ils sont l'un des moteurs de la passion, chacun je crois dois former son propre équilibre pour se réaliser de manière harmonieuse entre le sublime atteint et son pendant inatteignable. Le champ de l'horlogerie est particulièrement vaste, sa capacité à fabriquer du rêve quasi infinie, le rebondissement délicieux jamais loin.

djayrom

Re: Certains rêves resteront sans doute toujours inassouvis

Message par djayrom le Jeu 09 Juin 2016, 10:05

Un beau et vaste sujet, c'est comme savoir l'unique disque que l'on voudrait avoir sur une île déserte...
Je participe donc avec pour moi un montre à la fois chic et sophistiqué, un objet de plaisir et de voyage et une complication que j'adore
pourtant adepte du vintage je rêve devant cette world time....

Z'

Re: Certains rêves resteront sans doute toujours inassouvis

Message par Z' le Jeu 09 Juin 2016, 20:50

Noodia a écrit:L'une de mes grandes joies de la collection de montres vintage est qu'elle a permis la formation spontanée de cette formule qui me revient assez souvent à l'esprit : "au-delà de mes rêves" drunken  
Elle incarne le véritable bonheur que j'ai eu, ai et aurai encore sans doute à réaliser certains de mes rêves les plus fous en atteignant certaines pièces véritablement inatteignables, parfois au terme de véritables épopées.

Cette situation est néanmoins à mettre en perspective avec son pendant, les pièces inatteignables... que je n'ai pas pu atteindre... c'est inévitable ne serait-ce que parce qu'on ne peut toujours gagner.
Celle qui incarne le mieux ce pendant est sans doute cette pièce


Un rare Eberhard Rattrapante que j'ai toujours considéré comme le "chronographe des chronographes" de par son extraordinaire complication.
L'attraction est ici renforcée par son mouvement. Le moins qu'on puisse dire, c'est que les calibres rattrapantes ne sont pas légions, on parle ici d'un Valjoux 55 à priori, ça peut sembler bof bof sauf qu'il est ici traité à la "sauce Eberhard" c'est à dire qu'il vient avec ses finitions supplémentaires et aussi sa complication supplémentaire incarnée par le poussoir inférieur qui est en fait un "frein" de chronographe permettant d'étendre encore le champ d'application des mesures offertes, une spécificité propre à la vénérable maison.


Les autres points d'attentions sont constitués par la configuration en 3 compteurs, peu courante dans ces années là, le rare cadran glossy noir à index et aiguilles Breguet et sa boite de 40 mm, également typique des Eberhard de l'époque assortie d'une superbe lunette étagée, d'une couronne oversize intégrant un poussoir coaxial qui constitue le véritable poussoir "Stop/Reset" de la pièce, ça fait vraiment beaucoup pour un passionné de chronographes.

Quand je veux vraiment une pièce, je mets vraiment le paquet et le moins qu'on puisse dire c'est que sur ce coup là, je l'ai vraiment mis. Rien n'y a fait, je n'y suis pas parvenu bien que j'ai touché deux fois des doigts cette rare pièce. L'une m'a tout bonnement échappé dans des conditions assez inélégantes..., l'autre... eh bien j'ai fini par laisser tomber parce qu'à un moment, il ne faut tout simplement pas prendre les gens pour des cons...

Je le dis souvent, les montres vintage ont cette particularité que si l'argent est une condition nécessaire pour les atteindre, elle est loin d'être suffisante.
Mais à un moment, le collectionneur effréné doit s'imposer le recul nécessaire pour réaliser qu'il ne faut pas confondre opiniâtreté et obstination sinon, le plaisir de la collection se transforme vite en véritable prise de tête.  
Un principe applicable dans ma démarche à l'ensemble des fabuleuses productions Eberhard que j'ai chassé, elles m'ont peu ou prou toutes échappées, j'ai réalisé à un moment que c'était mon chat noir de collection, j'ai fini par décider de tout laisser tomber.

En prenant un peu de recul et en faisant le bilan de mon voyage Heuer, de mon voyage Universal ou de celui vers les 33.3/15TL pour ne citer qu'eux, je ne tire non seulement aucun regret de cette étape manquée mais me focalise surtout sur les autres, tant je réalise qu'elles sont riches et nourrissent ma passion au quotidien.
Je crois au contraire qu'il est bon d'avoir des rêves inatteignables, ils sont l'un des moteurs de la passion, chacun je crois dois former son propre équilibre pour se réaliser de manière harmonieuse entre le sublime atteint et son pendant inatteignable. Le champ de l'horlogerie est particulièrement vaste, sa capacité à fabriquer du rêve quasi infinie, le rebondissement délicieux jamais loin.

Merci Noodia.

Oui une pièce sublime à bien des égards, tous ceux que tu soulignes si justement.

J'aime beaucoup le "quand je veux vraiment une pièce, je mets vraiment le paquet", je peux en attester pour en avoir été témoin, c'est pas faux lol! accord trinque A ne pas entendre comme "le paquet de fric", bien sûr. "Si l'argent est une condition nécessaire pour les atteindre, elle est loin d'être suffisante". Oui pas suffisant, ce qui compte avant tout c'est comme tu le dis, "d'y mettre le paquet"   : de rester fort concentré, de faire marcher le cercle des contacts et des amis   , de retourner la proposition et la montre en question dans tous les sens  study , d'être tantôt fonceur   , tantôt patient.    Avant toute chose être flexible et être créatif.
Ce qui fait qu'une montre est inatteignable est soit le prix demandé ou les circonstances dans lesquelles la montre nous est proposée. C'est à mon sens aussi souvent une question de timing. Avant l'heure c'est pas l'heure, après l'heure c'est plus l'heure. Il m'est arrivé de ne pas "faire une montre" car celle-ci arrivait "trop vite" ou "trop tard", c'est selon, c'est à dire après une autre montre importante. Par contre en eau calme, s'il y a gobage, ne pas tarder à lancer et éventuellement ferrer. Enfin, la question de la rareté. Je n'ai malheureusement jamais croisé un VC 4178 bi-ton. J'ai entendu par ouï-dire qu'un collectionneur marchand en avait un dans sa collection, mais la chose ne s'est jamais vérifiée. J'ai vu la montre dans la publication de la collection de Paolo Bianchi, mais je ne suis jamais parvenu à savoir si ce chrono avait été vendu lors de la dissémination de la collection ou s'il avait été conservé. Quoi qu'il en soit il n'était pas disponible. Des VC 4178 bi-tons dans un bon état ne courent pas les rues. Il y en a quoi? Deux, peut-être trois?
Si la pièce se présentait devant moi demain matin?  whaouuu Que ferais-je? Je ne crois pas que je serais aussi stoïque que toi.    Il n'est cependant pas toujours opportun de délier bourse. Je crois de plus en plus aux arbitrages afin de faire évoluer sa collection. Cela fait parfois mal, mais c'est un mal bien nécessaire.

.

Z'

Re: Certains rêves resteront sans doute toujours inassouvis

Message par Z' le Jeu 09 Juin 2016, 21:06

Io8194 a écrit:Heureusement on arrive parfois à assouvir son rêve!!!


Bravo pour ce rêve abouti.
J'imagine ta joie.
drunken

moonphase

Re: Certains rêves resteront sans doute toujours inassouvis

Message par moonphase le Ven 10 Juin 2016, 11:35

Cette Rolex 1803 en platine m'irait bien je trouve  Charmé


FGB
Admin

Re: Certains rêves resteront sans doute toujours inassouvis

Message par FGB le Ven 10 Juin 2016, 11:40

Je ne savais pas que ça existait !
1802 par contre je pense (lunette lisse) ?

moonphase

Re: Certains rêves resteront sans doute toujours inassouvis

Message par moonphase le Ven 10 Juin 2016, 16:39

Oui , lunette lisse .

MattS

Re: Certains rêves resteront sans doute toujours inassouvis

Message par MattS le Ven 10 Juin 2016, 17:26

Hello,

l'avantage des rêves c'est qu'ils sont gratuits!...on peut donc tout se permettre, et je suis donc un grand rêveur!...
Je me permets une anecdote, lors d'une rencontre avec un grand collectionneur j'ai croisé un rêve, une montre que l'on pourrait qualifier e "superlative"!...une vintage bien sûr pour ce qui est de mes rêves, une montre sublime, rarissime, et dans un état tout juste incroyable!...un chrono Longines 13zn étanche, poussoirs champignons cadran noir, écritures gilt!!!...je demande à mon ami si je peux la prendre en photo, et là il me répond, non, je te la montre mais pas de photo, est-ce que tu as des photos de tes rêves!?...touché!...c'est pas faux!...
Au delà du rêve, je parlerais de fantasme...donc oui il y en a...une paneraï vintage tropicale, un 13zn comme évoqué plus haut, un chrono UG 46mm comme croisé à la vente Phillips...bref....
mais c'est bon de rêver!...

Et j'aime bien l'expression de Noodia "au delà de mes rêves"...car d'un point de vue horloger cette aventure m'a emporté bien plus loin que ce dont je rêvais avec des découvertes, des trouvailles, une collection aujourd'hui dont je n'aurais pas rêvé il y a dix ans, je n'avais pas touché au vintage!... et des rencontres extraordinaires!...

Donc pour moi c'est bon de rêver, continuons à rêver...et laisons nous surprendre tout en gardant les pieds sur terre et la tête sur les épaules!

Matt

Contenu sponsorisé

Re: Certains rêves resteront sans doute toujours inassouvis

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:39


    La date/heure actuelle est Sam 10 Déc 2016, 15:39